De plus en plus de contestations à Bougie

0

La région de Bougie a vécu une semaine des plus perturbée pour les automobilistes qui empruntent la RN 9 reliant Bougie à Sétif. Le mardi, ce sont les postulants aux logements sociaux d’Aokas qui ont bloqué la route à proximité du tunnel pour exiger une réponse à leurs recours dans les meilleurs délais.
Ils avaient préalablement assiégé la mairie et la daïra de leur localité, trois journées durant. Pourtant le wali qui s’était déplacé lors de leur première action corsée au début du mois de novembre, soit au lendemain de l’affichage de la liste des pré-bénéficiaires, avait promis de donner une suite dans une semaine.
Deux mois se sont écoulés sans que cette réponse ne parvienne de Bougie à Aokas.

Outre ces aokassiens, il y avait également les villageois d’Ighzer Ouftis, relevant de la commune de Darguina, qui avaient dressé un autre barrage à Darguina pour demander une meilleure prise en charge du problème d’eau enduré depuis plusieurs mois par les habitants de ce gros village.
A Kherrata, plus exactement à l’entrée des gorges, à quelques encablures de Darguina, il ya une autre protestation citoyenne pour demander l’amélioration de leurs conditions de vie. Cela porte à trois coupures sur une même route en une journée.

La veille, le lundi, ce sont les habitants de Djebira, relevant de la commune de Boukhelifa, qui ont bloqué cette même route nationale n° 9 à proximité de leur quartier pour exiger, également, l’amélioration de leurs conditions de vie.
Ils avaient, la veille, assiégé la daïra de Tichy de laquelle relève leur commune.
La rue reste la revendication par excellence des citoyens en Kabylie.

De Bougie, Amaynut info