Début du référendum d’autodétermination dans l’Est ukrainien

0

Le référendum d’autodétermination organisé par les séparatistes pro-russes dans l’Est de l’Ukraine sur l’indépendance des deux régions qu’ils contrôlent s’est ouvert dimanche.

Plus de sept millions d’Ukrainiens de l’est sont appelés à voter pour décider du sort des régions de Donetsk et Lougantsk, ce qui pourrait déboucher sur la sécession de cette partie du pays.

Cette consultation aux conséquences potentiellement historiques devrait être suivie avec la plus grande attention par les 45 millions d’habitants de l’Ukraine et les grandes puissances.

Sur les bulletins, imprimés à la hâte par les rebelles pro-russes, une question : « Soutenez-vous la proclamation d’autodétermination de la République populaire de Donetsk ? ». Aucune enveloppe n’est fournie aux électeurs. Si le résultat du scrutin ne semble faire aucun doute, la participation reste incertaine.

Sur ce plan-là, les rebelles prorusses, qui n’ont pas tenu compte de l’appel de Poutine à repousser le référendum d’autodétermination, ont tenu à afficher samedi leur confiance.

Pour l’organisation, les insurgés affirment que dans la région la plus peuplée, celle de Donetsk, plus de 1 200 bureaux de vote seront ouverts entre 8 heures locales (7 heures à Paris) et 22 heures (21 heures). Les premiers résultats pourraient être connus dans la nuit. Dans les zones jugées trop dangereuses, les bureaux de vote « seront déplacés » et dans chaque bureau des volontaires seront en charge « de faire régner l’ordre et empêcher les troubles ».

EXPLOSIONS ET TIRS DANS LA NUIT À SLOVIANSK

De nombreuses et très fortes détonations étaient entendues en début de matinée près de Sloviansk. Après des tirs nourris pendant une grande partie de la nuit, les combats ont repris dimanche dans le village d’Andriïvka, sur la « ligne de front », à l’entrée sud de cette cité de 110 000 habitants encerclée par les forces ukrainiennes qui y ont déclenché une vaste « opération antiterroriste » le 2 mai, a déclaré Stella Khorocheva, porte-parole des insurgés pro-russes de Slaviansk. Les échos de tirs à l’arme lourde continuaient de parvenir de la périphérie en début de matinée.

Une série de très fortes détonations avaient déjà été entendues vers minuit, pendant environ une heure. Des rafales d’armes automatiques ont également crépité près du centre-ville.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici