Sur décision de la ministre Benghebrit : Des milliers d’enseignants kabyles sans salaire

2

KABYLIE (Tamurt) – Nouria Benghebrit, la ministre algérienne de l’Education a trouvé une drôle de manière de souhaiter une bonne année aux enseignants de la wilaya de Tizi-Ouzou. En effet, Nouria Benghebrit a choisi la dernière journée de l’année 2017, soit le 31 décembre, pour annoncer sa décision officielle d’amputer la totalité du salaire du mois de décembre à l’ensemble des enseignants qui ont observé la grève initiée par le syndicat autonome, le Cnapeste.

Dans une correspondance officielle envoyée au directeur de l’éducation de la wilaya de Tizi-Ouzou, ce dernier a été instruit par la ministre de l’Education nationale d’opérer une ponction totale du salaire du mois de décembre pour l’ensemble des enseignants affiliés au syndicat Cnapeste. Bien entendu, il s’agit là d’une mesure qui ne va pas rester sans suite. Et le syndicat Cnapeste, qui compte pas moins de 7 000 professeurs de lycées adhérents, ne va pas se laisser faire. C’est du moins la conclusion que l’on pourrait d’ores et déjà tirer de la première réaction à chaud révélée par l’un des responsables du conseil de wilaya du Cnapeste de Tizi-Ouzou, en l’occurrence Abderrahmane Ouaked. Ce dernier a souligné en réaction à cette décision de la ministre de l’Education nationale : « A la veille d’une nouvelle année, au lieu de prendre de meilleurs résolutions et de souhaiter une bonne année aux enseignants, vous vous empressez de procéder à une ponction d’un mois de salaire complet ce qui est d’ailleurs contraire à la loi ».

Les premiers échos que nous avons obtenus auprès du syndicat Cnapeste est, que suite à cette cabale qui vise le syndicat et ses adhérents, la reprise n’aura pas lieu au premier jour du deuxième trimestre car la grève illimitée se poursuivra. Un conseil de wilaya du Cnapeste aura lieu, la veille de la rentrée du deuxième trimestre, pour en débattre, apprend-on enfin.

Tahar Khellaf