Découvrir la Kabylie – Toudja, cette source sans eau

2

Bien avant Jésus Christ, l’empereur romain OCTAVE fonda sur le territoire de Bougie la coloniajulia Augusta Septim analmmunis pour les vétérans de la légion VII Augusta. L’aqueduc est connu depuis le 19e siècle. Aujourd’hui, on a tenté d’en faire quelque chose : récupéré l’ancienne antenne du Souk El Fellah pour en faire un musée de l’eau que les autorités visitent occasionnellement.

Ce fut le cas en ce samedi 23 mars lors de la visite du ministre du tourisme et de l’artisanat. N’aurait-il pas fallu y venir en été pour constater de visu que les habitants de Toudja sont confrontés au manque d’eau comme tous les autres habitants de Bougie ? Pourtant Toudja est connue en Kabylie par l’appellation d’Aghbalou, signifiant « sources ».

Aghbalou est le nom de ce mont élevé sur 1317 mètres qui domine la vallée de la Soummam et surplombe la coquette ville de Toudja qui se trouve sur son versant Est. Ce point contrôlait, autrefois, le passage de la route de la crête de l’antique Saldae vers l’Ouest.

A l’époque romaine, la garde de ce point stratégique a été confiée à un chef fidèle qui n’est autre que Vercien Nerdocen, si tel et bien que son nom arbore le titre latin de princeps. Toudja aurait dû être classée patrimoine national tellement elle a été la première source d’alimentation en eau de toute la région de Bougie en plus de ses vestiges. L’aqueduc de Saldae est un monument antique des plus intéressants de toute la circonscription archéologique de Bougie.

La stèle libyco-berbère de Toudja n’est connue que par des descriptions et quelques papiers retrouvés. L’épitaphe n’étant pas datée, l’absence de documents, la brièveté et la sobriété du texte paraissent reporter au premier ou à la rigueur au début du deuxième siècle, après Jésus Christ, le lieu de la découverte à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de l’antique Saldae, à une quarantaine de kilomètres à l’Est de la vallée du Sébaou. Beaucoup de choses sont occultées en Kabylie et les pouvoirs publics n’en sont que ravis de cela.

Par Amaynut