Démission de 3 candidats : Saignée au parti de Amara Benyounes

3

TIZI OUZOU (Tamurt) – A peine une semaine avant la tenue des élections législatives, pas moins de trois candidats de la wilaya de Tizi-Ouzou du Mouvement populaire algérien, dirigé depuis sa création d’une main de fer, par Amara Benyounes, viennent de démissionner de la formation politique.

Il s’agit non seulement de candidats mais aussi de membres du Conseil national du MPA, apprend-on par ailleurs. Les candidats démissionnaires sont : Hacene Salah, Chabha Bensalem et Ghanima Amar. Les raisons invoquées par les concernés pour justifier cette remise de tablier, c’est ce qu’ils qualifient  d’absence de transparence concernant le choix des candidats aux élections législatives du 4 mai prochain. Les concernés révèlent que la liste des candidats du MPA dans la wilaya de Tizi-Ouzou a été confectionnée et imposée par uniquement deux personnes dont ils ne donnent pas les noms. Il est clair que les trois candidats démissionnaires ont attendu exprès jusqu’au dernier quart d’heure afin d’annoncer leur démission pour se venger, en quelque sorte, des décideurs du MPA qui ne les ont pas placés dans des positions privilégiées sur ladite liste, afin d’avoir des chances d’être élus députés.

En plus, s’agissant d’anciens militants du MPA, surtout Salah Hacene qui est un élu à l’Assemblée populaire de Fréha, ils sont donc bien placés pour savoir que le MPA n’a absolument rien de démocratique dans son fonctionnement et qu’il n’y a qu’une seule personne qui prend toute les décisions au sein de la formation politique, à savoir Amara Benyounes, un ancien élève de Saïd Sadi, qui lui a appris les leçons de la dictature derrière un masque de démocratie.

Tahar Khellaf