Le département des postes et télécommunication supprime définitivement la langue française

72
Bureau de poste

ALGÉRIE (Tamurt) – La direction générale des postes et télécommunication vient d’annoncer officiellement la suppression de l’utilisation de la langue Française. Désormais, seule la langue arabe apparaîtra sur les documents de cette administration. Aucune raison n’a été évoquée suite à cette décision.

Pour ceux qui ne maîtrisent pas la langue arabe, et ils sont majoritaires en Algérie, ils seront confrontés à un obstacle de taille. On ne peut plus, par exemple, remplir un chèque à la poste en langue Française. Cette décision idéologique et inutile bien évidemment, a surpris plus d’un. La loi algérienne exige, en effet, de ne maîtriser que la langue Arabe, depuis la signature du décret de la généralisation de la langue arabe en 1997 par Ahmed Ouyahia, chef de gouvernement à l’époque, sous l’ère de Zeroual. Mais la langue Française a persisté dans plusieurs administrations, mais ces dernières années, à la faveur de la montée de l’islamisme et la peur du régime de voir la langue Tamazight gagner du terrain, les décideurs ont alors commencé à imposer davantage la langue Arabe, qui est une langue étrangère pour tous les Algériens.

Pour la langue Tamazight, pourtant reconnue comme langue nationale et officielle, elle ne figure dans une aucune institution. Hormis certains maires kabyles qui veulent l’imposer contre vent et marée, la langue de Martoub Lounès demeure méconnue et rejetée par les Algériens et leur régime raciste.