Des députés tunisiens s’opposent au projet de l’égalité en héritage

10
GHANNOUCHI PARTI ENAHDHA TUNISIEN

TUNISIE (Tamurt) – Durant la dernière décade, le débat autour de l’égalité de l’héritage fait rage en Tunisie. L’initiative dudit amendement émane des députés des blocs Al Horra, Nida Tounes et le Front populaire en faveur de l’initiative du Mehdi Ben Gharbia, prônant l’égalité de l’héritage entre l’homme et la femme.

Mais des députés de Al Horra et du Front populaire se sont rétractés à la dernière minute en considérant que le moment est mal-choisi pour enclencher le débat autour d’un sujet aussi brûlant. De même, le porte-parole du Front populaire, Hamma Hammami, affirmait que d’autres priorités doivent primer sur la question de l’héritage.

Le parti Ennahdha, dont les tendances dogmatiques à la charia sont un secret de polichinelle, a émis un rejet catégorique quant à la révision du décret régissant l’héritage en Tunisie. Par le biais de sa députée, Yamina Zoghlami, le parti d’Ennahda se love dans sa position qui ne surprend personne, en optant pour un refus net du projet de l’égalité de l’héritage proposé par Mehdi Ben Gharbia. Le pays de Bourguiba n’est pas prêt d’opérer sa mue tant que des islamistes farouches  et hostiles à tout brin de changement se trouvent aux commandes.

 Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici