Des Algériens refusent de célébrer Yennayer

11
Yennayer Kabylie
Yennayer Kabylie

ALGERIE (TAMURT) – Officiellement le premier jour de l’an berbère, Yennayer, qui coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien, est une journée férié en Algérie. La décision a été prise l’année passée par Bouteflika, mais beaucoup d’Algériens refusent de célébrer cette date qui n’est ni arabe ni musulmane.

Cette année encore, marquée par des tensions alimentées par des racistes algériens, la campagne anti-Yennayer s’est accentuée. Une partie des Algériens exigent même l’annulation de la célébration de cette date, sous le motif qu’elle ne figure pas dans la culture islamique. Certains sont allés jusqu’à remettre en cause même l’exigence de Yennayer et pour eux, c’était juste une invention récente par l’académie berbère, durant les années 1970.

Le reste des Algériens qui sont indulgents avec le premier jour de l’an berbère, n’accorde aucun intérêt à cette date. Pour eux, s’est, une journée chômée et payée. Une journée de repos sans plus. Yennayer n’est fêté convenablement qu’en Kabylie, dans les Aurès et certaines autres régions berbérophones.

Ceux qui ne veulent pas le célébrer ont raison. Les Algériens sont libres de rejeter cette fête, mais ils n’ont pas le droit aussi d’imposer leurs fêtes ou leur religion aux Kabyles. Ils n’ont pas le droit aussi de s’opposer à indépendance de la Kabylie.

Nadir S

11 COMMENTAIRES

  1. Bidon cet article.

    Je suis originaire de Masacara et on a toujours fété Yennayer dans la région. D’ailleurs dans l’ouest Algérien on disait (Nayer ou bien el3am) . Arrêtez de croire et de faire croire que c’est un monopole Kabyle

  2. Pour les salafistes, Yennayer est haram. Tout est dit. On avance sans ces abrutis. Vive la Kabylie belle et rebelle!

  3. Pour vous dire en toute sincérité , et sans avoir à fréquenter des kabyles, qui plus est qui nous sont distant de 800 bornes, on a toujours fait « yinayer » à la maison, en gros on jamais entendu ou attendu les signaux de kabyles pour fêter ça chez nous, chez soi.

  4. Désolé Monsieur, mais on a toujours fêté Yennayar, avec notre grand-mère qui nous préparait des plats savoureux, RFIS, SAID OU KASSOUL, BAGHRIR et sans oublier DRAZ. Un algérien qui aime bien les Kabyles.

  5. Je suis de tizi ouzou ma femme de chlef même eux pareille c’est grave quand on connais même nous coutumes histoire.

  6. On a toujours fêté yennayer avec une chakhchoukha ou une bonne rechta et des bonbons pour les enfants.bonne fête à tous même que je le dis d’avance. …

  7. Bonjour
    Je suis originaire de Bejaia et ma femme est de Hammam-Bouhadjar
    (Ain Temouchent),le comble de cette histoire c’est que Yennayer se fête de la même manière entre nos deux régions.
    A vous de réfléchir !

  8. Yennar sera célébré avec joie et bonheur comme chaque année. Ceux qui ne sont pas contents,qu’ils changent de pays c’est mieux.

  9. Pourtant et pourtant! Il y a un bon couscous poulet à prendre chez les « Tiziens » ou chez les « Bejaiiens », dommage, dommage… » Refusez  » est mal approprié.

  10. La cohabitation entre islam et valeurs de l’amazighité laique sont antinomiques. Si cette islam croit c’est parce que les Imezdhourar se sont autocensurés. En réalité là où il y a dieu ce dernier se manifeste en glorifiant ses etre, de n’importe quelle langue ou lieu géographique. L’erreur est d’avoir cru que dieu serait monolingue et il parlerait arabe. Une hérésie des plus mécréantes. Dieu, le vrai a donné lieu aux chants de tous les oiseaux et animaux dieu est multiplicité et pas réductible à un peuple et sa langue. On est pas à l’Olympia ou c’est dieu de la nature qui a raison ou bien celui des arabes. Comment peut on croire que les femmes devraient etre couvertes parce que les hommes ne savent pas se contenir! Ce qui relève des difficultés des hommes est codifié au nom de dieu, plutot que de s’inventer une autorité supérieure par paresse on invente une limite divine. Est ce dieu qui a fait l’erreur de créer la beauté des femmes des fleurs et des oiseaux ou bien la société qui manquerait de sens de limites? Grace à notre misérabilisme on a élevé cette idéologie à morale plutot que de créer des codes et sanctions dans un Etat égalitaire où femmes et hommes doivent se respecter sans quoi la loi partagée corrigerait les injustices. Plus on délégue à dieu moins l’Etat de droit s’instaure et moins c’est joyeux d y vivre dans la cité.

  11. Pourquoi voulez-vous forcé ces crétins à célébrer une fête importante pour les VRAIS derniers amazighes d’antant, qui sont les derniers autochtones authentiques kabyles?!.. Vous croyez au père noël ou bien?!.. Laissez l’arabe fêtait son laid et compagnie, les kabyles fêtent neayer, noël et autres point barre!.. Ces ânes sont des frolatés arabes, chacun sa fête, son histoire et sa langue!?… Nous, on se doit de fêter nos fêtes ancestrales et basta, il n’y’a jamais eu rien en commun avec un arab-âne et il n’y’aurait jamais rien avec ce dernier et la kabyle authentique que je suis???…. Ces kabyles renégats devraient se souvenir? Nous voyons bien, malgré leur assujetement corps et âme à ces derniers, malgré leur asservissement et pourtant, ils ne sont point épargnés par la vindicte arabo- mafieuse algérienne?.. Ils sont les premiers, patrons, ministres et autres à être incarcérés. À bon entendeur, je ne vous salue point.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici