Des barbus ont tenté de fermer une église à Fréha (Tizi-Ouzou) : Un affrontement évité in extremis

47

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La preuve de ce conflit et de ce rejet de l’autre nous vient de ce village qui a vécu avant-hier, premier jour de ramadhan, une matinée bien mouvementée et particulière. En effet, nous avons appris qu’un groupe d’habitants de ce village mené par des islamistes portant de longues barbes et des gandouras s’est présenté à la salle de prière qu’abrite une villa cédée gratuitement par un particulier où les fidèles prient chaque vendredi, pour intimer l’ordre aux présents qui étaient quelques dizaines de quitter les lieux séance tenante et de fermer cette église qui « n’était pas bien vue » au village d’El Majen.

Les fidèles refusent d’ « exécuter » l’ordre intimé par les barbus et la tension est vite montée de plusieurs crans. A un certain moment, des heurts ont failli éclater n’était l’intervention des villageois qui sont pour le liberté du culte

Ce n’est pas la première fois qu’un acte d’intolérance, voire même d’agression ou d’attaque est porté contre la communauté chrétienne protestante au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou où existent de nombreuses églises (salles de prière) qui sont ouvertes illégalement.

On se souvient qu’au mois de novembre de l’année dernière, les locaux de l’église protestante Tafat située au niveau de la cité Bekar, jouxtant le stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou, ont fait l’objet d’une attaque violente menée par des jeunes chauffés à blanc par des islamistes. Les agresseurs les ont attaqués à la bâtisse à coup de cocktails Molotov, tentant de l’incendier.

Lounès O

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici