Des citoyens de la Kabylie répondent à Ali Benhadj : « Les non-jeûneurs ne sont pas des terroristes »

16

SOCIÉTÉ (Tamurt) – La venue d’Ali Benhadj au lendemain de l’action des non jeûneurs dans la ville de Tizi-Ouzou n’a pas été apprécié par les initiateurs de l’action de samedi dernier contre l’inquisition où un déjeuner public a été organisé par des centaines de personnes au carrefour baptisé au nom du grand chanteur kabyle Matoub Lounès.

L’ex numéro du FIS n’a rien trouvé de mieux à faire à Alger que de se déplacer en Kabylie afin de donner des leçons de religion aux citoyens qui ont subi, durant les années de la décennie noire, les actes terroristes dont il est responsable. Ce commanditaire d’assassinats d’enfants, d’intellectuels et de femmes enceintes ne rate aucune occasion de signer sa présence et s’ériger en donneur de leçons.

Les organisateurs de l’action du 3 aout estiment que la venue de Benhadj à Tizi-Ouzou pour dénigrer leur action, est une énième provocation des anti-kabyles qui tentent par leurs agents déguisés, à salir la Kabylie pour avoir dit non à l’intolérance et à l’inquisition.  » Nous ne sommes pas des terroristes qui ont pris le maquis pour nous envoyer l’agent des services Ali Benhadj afin de prêcher et de dénoncer ce que nous avons fait samedi dans le calme. Le régime central d’Alger aurait du envoyer Benhadj convaincre ses acolytes de sursoir l’assassinat de pauvres malheureux, il y a encore des terroristes dans les maquis montés sous les mots d’ordre de ce sanguinaire qui veut nous prêcher la bonne parole parce qu’il y a des gens qui dénoncent l’intolérance », fulminent des non jeûneurs qui voient dans le déplacement de l’ex dirigeant du FIS dissous, un acte qui vise à discréditer leur action qui a donné une gifle cinglante au pouvoir d’autant qu’elle s’est déroulée dans le calme et a rassemblé des citoyens qui ont donné une belle image de tolérance. Ali Benhadj est venu hier soir, prêcher dans le désert mais quand la caravane passe, les chiens…………

Kamel.S