Des enseignants kabyles sont catégoriques: « j’interdis à mes élèves d’observer le jeûne »

1
les enfants et l'islam
les enfants et l'islam
KABYLIE (Tamurt) – Des instituteurs, dans des écoles primaires de la ville de Tizi Wezzu, affirment qu’un nouveau phénomènes religieux prend de l’ampleur dans les milieux scolaires. Il s’agit des enfants dans l’âge parfois ne dépasse pas les dix ans qui observent le jeûne, parfois sous l’influence voir même la contrainte de leurs propres parents.
« Chaque matin, je prends une bouteille d’eau et j’oblige tous mes élèves à boire pour m’assurer que personne n’observe le jeûne. Ceci, suite à ma constations qu’une bonne partie des petits écoliers  font le ramadan avec l’aval de leurs parents. Je leur explique qu’à leur âge l’islam ne les oblige pas à le faire. En plus, ils ont jusqu’à 18 ans pour choisir leur religion », nous explique une enseignante dans une école primaire de la haute ville de Tizi Wezzu.
Elle dit que c’est un phénomène fréquent de voir des enfants observer le jeûne et faire des prières collectives dans des écoles avec la complicités de certains enseignants, des parents et de la direction de l’éducation « qui a une volonté manifeste de wahabiser les enfants kabyles ».
Ravah Amokrane