Des étudiants-militants du MAK interpellés par la police à l’université de Tuβiret

2

Le directeur des œuvres sociales, qui incarne un anti-kabylisme primaire, a été à l’origine de cette conspiration. Ce serviteur du régime s’est précipité à faire intervenir la police afin de porter atteinte à l’intégrité et la crédibilité des étudiants dont le seul tors est de se trouver dans un jardin intégré à la cité de jeunes filles qui est par ailleurs fréquenté par toute la communauté estudiantine sans que cela ne pose problème.
Depuis l’installation du conseil universitaire MAK de Tuβiret et l’appel de notre mouvement à une marche au chef lieu de cette wilaya kabyle, ces étudiants, qui ont bravé la peur afin d’affirmer la kabylité de Tuβiret, ont fait l’objet de rapports calomnieux et d’intimidations de la part des forces de l’ordre.
Selon ces étudiants, l’objectif de cette ignoble entreprise n’est rien d’autre que de torpiller la marche du 20 avril qui fait trembler d’ores et déjà le pouvoir.
Ils nous ont assuré et rassuré que rien n’entamera leur détermination à contribuer à l’avènement de la Kabylie libre et autonome.

Arezqi Ayemmel