Des étudiants s’insurgent contre le vol de nourriture à Oued Aissi – Un système mafieux pour esquinter l’étudiant kabyle

3

En effet, les étudiants ont trouvé dans une pièce d’à peine quatre mètres carrés, après avoir forcé des employés de l’ouvrir, des cartons et des sac poubelles remplis de fruits et légumes, de riz cru ainsi que de sachets fermés plein de viande hachée cuite. En demandant des explications aux employés quant à la destination de cette nourriture, ces derniers ont essayé de les soudoyer en leur proposant de la partager avec eux, après avoir constaté l’inefficacité des mensonges qu’ils ont sortit.


Les étudiants ont saisi ce lot de nourriture, qui leur était destiné et qui a été détourné par les employés afin, sans doute, de le partager entre eux à la fin du service, et l’ont remis le matin même au directeur de la cité universitaire afin qu’il constate le vol de ses propres yeux.

Soucieux de faire savoir ce qui s’est passé à l’ensemble de la communauté universitaire, les étudiants transportèrent une partie de la saisie au campus de Bastos et l’exposèrent aux yeux de leurs camarades. Ils eurent aussi l’idée de dessiner le symbole de l’anarchie à même le sol en usant de bananes, de tomates, de légumes et de sel.

Grace à cette action, les résidents de Oued Aïssi ont révélé, encore une fois, une situation désastreuse au sein de leur résidence. Ce n’est là qu’un symptôme d’une gestion anarchique et corrompue et d’un laisser-aller qui ne cesse de ronger la communauté estudiantine de toute l’Université.

Alors que les universités du monde sont devenues des centres de recherches, de développement et d’inventions dans tous les domaines, l’université kabyle est prise en otage par une mafia protégée par un pouvoir dont elle n’est qu’un reflet et dont la mission est de réduire l’étudiant kabyle à un simple tube digestif qui passe son temps à, entre autre, surveiller les employés afin qu’ils ne volent pas la nourriture.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici