Des forêts entières menacées de disparition à Tizi-Ouzou : 5400 arbres fruitiers incendiés à Tizi-Ouzou

1

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le patrimoine végétal disparait lentement à Tizi-Ouzou. Les feux de forêts détruisent tout sur leur passage. Il suffit de se référer au bilan provisoire rendu public aujourd’hui par les services de la protection civile pour se rendre compte de la gravité des dégâts.

Une superficie de 384 hectares d’espace végétal est partie en fumée par 64 feux de forêts signalés depuis le mois de juin dernier. Le nombre d’arbres fruitiers qui ont brûlé est de plus de 5 400, selon des sources officielles.

Les oliviers, principale source de vie pour bon nombre de familles en Kabylie, constituent plus de la moitié de ce lot d’arbitres détruits par les flammes. Des appels de détresse sont émis par des paysans qui ont vu leur richesse partir en fumée en espace de quelques heures seulement. Des pères de famille sombrent dans la déprime à cause du chômage suite aux incendies qui ont ravagé leurs champs d’oliviers. Personne ne se soucie de leur sort.

L’origine de ces incendies est inconnue. Personne n’en parle. Jamais un pyromane n’a été arrêté ou identifié. Les services de sécurité sont pointés du doigt. L’année passée des militaires ont même empêché des services de la protection civile d’éteindre un feu de forêts à Aghribs, au nord-est de Tizi-Ouzou. Il est à remarquer aussi que les feux de forêts touchent systématiquement la région de la Kabylie.

Nassim N