Des intellectuels proposent : Le 25 juin, une journée contre les assassinats politiques

0
printemps Berbère
printemps Berbère

ALGÉRIE (Tamurt) – Un groupe de près d’une centaine d’intellectuels, écrivains, militants et personnalités viennent de lancer un appel, à l’occasion du vingtième anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès, pour faire de la journée du 25 juin une journée contre les assassinats politiques.

Parmi les signataires de cet appel, on peut citer Amin Zaoui, Tarik Djerroud, Hakim Saheb, Habib Allah Mansouri, Lazhari Labtar, Kamel Tarwiht, Atmane Tazaghart, Djamel Allilat, Mourad Zimou, etc. « Rien ne sécurise l’avenir d’un pays, d’un peuple, que le triomphe de la vérité. Rien ne garantit la citoyenneté, l’exercice démocratique qu’une scène politique dont la violence est récusée par tous, combattue par toutes les parties », souligne-t-on dans l’appel en question. Et d’ajouter : Le mensonge et le doute minent les esprits, détruisent les cœurs et placent la fatalité comme perspective.

La menace et la peur imposent le silence, la censure et l’auto-censure. « Quant la vérité est la valeur la plus essentielle dans la vie d’une nation, pratiquée par chacun et exigée de tous, celle-ci se met debout et affronte tous les défis qui lui sont imposés. Son peuple s’émancipe de l’asservissement, de l’acceptation de l’absurde et de la médiocrité qu’on voudra lui imposer », ajoutent les initiateurs de cet appel qui a déjà trouvé un large écho.

Il en est aussi indiqué : « Il y a 20 ans, Matoub Lounès a été assassiné dans des conditions douteuses. Quel que soit le commanditaire de cet ignoble assassinat, il est éminemment politique. La vérité et la justice sur cet assassinat sont des exigences, des revendications de tout un peuple ». Pour ne plus avoir à vivre ces atrocités contre le droit à la vie, à la dignité humaine : faisons du 25 juin, une journée contre les assassinats politiques en Algérie, conclut-on.

Tahar Khellaf