Des Iraniennes refusent le voile obligatoire

1

IRAN (Tamurt) – Dans cette république Islamique chiite, une femme mal voilée risque la prison, des coups de fouets ou une cruelle lapidation. Malgré ces châtiments d’un autre âge, plusieurs milliers d’entre elles s’affichent en photos sur Facebook les cheveux libres, à l’air. Elles militent pour leur liberté de choisir à travers le mouvement « My Stealthy Freedom »,

La journaliste Masih Alinejad, activiste pour les droits des femmes présente la campagne « My Stealthy Freedom », « ma liberté furtive » ainsi : « Elles veulent simplement sentir le vent dans leurs cheveux ».  Lutter contre le voile obligatoire en Iran en postant sur internet des photos de milliers de femmes les cheveux libres, le hijab tombé est ainsi un moyen de faire plier la puissance archaïque des Ayatollah.

En mai 2014, Masih Alinejad poste sur Facebook une première photo d’elle-même non voilée, depuis les Etats-Unis, où elle vit exilée. Immédiatement, plusieurs femmes lui emboîtent le pas, malgré le risque élevé de poursuites judiciaires, dans un pays où le hijab n’est pas un choix mais une obligation. Aujourd’hui, la page du mouvement « My Stealthy Freedom » comptabilise près de 814.000 likes.

Parmi celles qui ont rejoint la page Facebook, il y a aussi des femmes qui ont choisi de porter le voile mais déplorent qu’il soit obligatoire. Ne serait-ce pas un noble combat à suivre au moment où cette pratique archaïque envahit notre société Kabyle?

 Massi N