Des militants proches de Said Sadi se mobilisent à Tizi Ouzou

6
Conférence de Saidi Sadi au siège de la BRTV
Conférence de Saidi Sadi au siège de la BRTV

KABYLIE (TAMURT) – Depuis quelques semaines, de nombreux ex-cadres et élus du RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie), très connus dans la région, auxquels s’est joint Samira Messouci, s’activent et ne cessent de multiplier les rencontres dont l’objectif consiste à mettre la main sur ce qui reste du « hirak » dans la région.

En effet, à la fin de la marche de vendredi dernier, les anciens cadres, députés et militants du RCD, proches de Said Sadi, ex-président de ce parti, ont tenu une rencontre à la Nouvelle de Tizi Ouzou à laquelle a pris part le militant du MCB Arab Aknine. Ce dernier, qui était jusqu’à un passé très récent, très proche du Front des Forces Socialistes (FFS) et du Mouvement Culturel Berbère (MCB-Commissions nationales) fait curieusement partie de ce groupe des dissidents du RCD à Tizi Ouzou. Mais la volte-face politique d’Arab Aknine n’est pas étonnante du tout car, depuis le milieu des années 90, de nombreux cadres du FFS ont quitté ce parti et rejoint le RCD à l’instar de Hamid Lounaouci, Mouloud Lounaouci, Said Mekaoui, Mohand-Arezki Boumendil, Arezki Kecili… Le cas d’Arab Aknine n’est donc pas du tout unique ni surprenant.

Ce genre de pratiques ne datent pas d’aujourd’hui. La rencontre de vendredi dernier qui s’est tenue à la Nouvelle Ville de Tizi Ouzou (au boulevard Krim-Belkacem), près du siège de la direction de la Casnos, a eu lieu en présence d’Arab Aknine, Mahfoud Bellabas, ancien président de l’APW-RCD de Tizi Ouzou, Abdelkader Derridj, ancien président du bureau de wilaya de Tizi Ouzou du RCD, ayant quitté ce parti et rejoint le RND (Rassemblement National Démocratique) avant d’y démissionner pour retourner encore au RCD et s’en séparer encore une fois. Derridj a rejoint finalement le groupe des dissidents de ce parti, proches de Said Sadi. Etait aussi présente Samira Messouci, élue à l’APW de Tizi Ouzou, détenue pour port du drapeau berbère et libérée il y a quelques jours. Cette rencontre a aussi vu la participation de la députée RCD Lila Hadj Arab, très active dans ce qu’on appelle le « Hirak » en Algérie.

De nombreux autres ex-cadres du RCD font partie de ce groupe. On ignore pour l’instant s’il s’agit de l’embryon d’un nouveau parti politique, dont la création serait l’initiative de Said Sadi avec l’apport des personnalités suscitées. Un parti qui viendra recruter principalement dans le « vivier » des déçus de la gestion du RCD par l’actuel président Mohcène Bellabas.

Tarik Haddouche

6 COMMENTAIRES

  1. @legionnaire Kabyle
    je pense que vous n’avez aucuen preuve de ce que vous avancez. A mon avis le Hirak n’as riena avoir avec qui que ce soit si ce n’est les Habitants de Kherrata qui l’ont amorces. Si vous connaissez l’histoire militante de la population de Kherrata, vous aurez realise que historiquement les manifs de 1945 du departement de Cosnstantine sont en fait les manifs de Kherrata. En ces temps la, Kherrata faisait partie du department de Constantine. Kherrata a beaucoup souffert sous la domination francaise car elle etait le lieu de sejour de la legion etrangere francaise.

  2. Son histoire et son vécus en tant qu’homme politique , quelque-sois ses résultats peuvent servirent énormément de leçons , aux futurs prétendants du milieu politique . Car l’Algérie et à l’état embryonnaire .
    Et elle est encore au seuil de l’entrée pour qu’elle acquiert toute sa souveraineté . Il y’a beaucoup à faire . Pour désencrassées là moralité affectée depuis très-très longtemps . Est c’est un travail qui doit être fait collectivement en renonçant à là médiocrité -et ne pas renier ses Origines bien-sur ..L’Épine-Soigneuse

  3. Je pense que c’était un homme , qui voyait là vie en rose , et les constats ainsi que les bilans qu’il avait effectuer sur l’ensemble de là société algérienne lorsqu’il était un peux jeune . Il l’ais à fait sur le haut de là Tribune , et ce n’était pas ,un travail effectuer avec les pieds sur-terre sur là réalité du terrain Il s’est introduit , dans L’Univers Politique , qui n’était pas du tout Politique . aux faits de tout les stratagèmes qu’ont comprit , beaucoup d’hommes discret dans leurs vies et à leurs vus . C’était comme dans une immense cour , ou tout le monde s’accourent , vers le point le plus-haut , juste pour être dans le paraître . Mais cela ne suffit -pas Là Politique et très difficile à comprendre aussi elle et très compliqué à travaillée .
    Là Politique elle se travaille dans un milieu Saint , avec des personnes honorables . qui aiment leurs pays . Même s’il y’a énormément , de divergences sur les visions politiques , sur le présent et le futur , bien au contraire , cette diversité de points de vus , est une richesse . Mais pour un politicien , qui n’avait pas étudier analysé le terrain , très hostile miné de bout en bout , dans lequel il se trouve et avant même indépendance . J’étais sur , que c’était une perte à l’avance , et qui cumulera encore un énorme retard , sur les évolutions idéologiques linguistiques et culturelles auprès de tout un peuple . Déjà traumatisé meurtrit par là colonisation ensuite par là guerre – par là suite ,par un régime dictatoriale sans aucun repaire. Et . au final par l’intégrisme religieux … L’instruction n’ais pas le seul acquit , que doit avoir un ambitieux homme politique . C’est d’étudier tout d’abord , là stratégie à élaboré , à là suite d’une longue étude et d’un long constat . Et qui devrait être sans-faute . puisque là stupidité était lisible et visible à ciel ouvert .
    Je vois en lui maintenant , un homme se sentant mal’alaise avec un sentiment d’être coupable et innocent au même – temps , à là suite de toutes ces décennies auxquelles il s »était attelés au pouvoir .
    on ignorant que son partis à était monté de toutes pièces par le régime, juste pour rivalisé et contre-carrée , les partis islamistes crées par leurs laboratoires ,ainsi que d’autres partis démocratiques . C’était comme mettre plusieurs pouliches pour une course de compétition dans un Hippodrome , et que les hauteurs de tout ce projet étaient tous assis sur les gradins d’une immense tribune , pour Observer tout ces chevaux avec des jumelle . Donc ce n’ai qu’aujourd’hui qu’il s »est rendu compte qu’il n’a était qu’un pion sur l’Échiquier du régime .. Aux faits ce qu’il devait étudier et comprendre au début au départ en 1990 , il l’à comprit 30 années plus-tard , avec le poids de là vieillesse qui est une véritable tare .. Mais ceci ne veux pas dire qu’il et mauvais ; il n’à juste jamais tété une louve °°°° .L’Épine-Soigneuse

  4. Le Hirak est une création de l’ex DRS du clan de Toufik (avec ses satellites en Kabylie comme Le FFS et surtout Le RCD ) allié de circonstance aux frères musulmans du mouvement Rashad et ce n’est un secret pour personne.

  5. Vaines tentatives de réhabilitation d’un parti foutu, discrédité, honni par la population, honni comme tous les partis, qui sont tous domestiqués et soumis par le Régime militaire, par sa Police politique secrète, la SM-DRS, la plupart des Dirigeants (dirigés) de ces ‘ machins sont des collaborateurs de ladite Gestapo des Généraux (les vrais décideurs )… Ce RDV a été créé par le puissant Clan du Général Belkheir, clan puissant car puissamment amarré à la puissante Police occulte (SM-DRS)…
    .
    Les partis jouent le rôle d’amortisseurs, de ralentisseurs du Mouvement de protestation populaire (dit Hirak = mise en mouvent) … pour casser cette formidable dynamique populaire qui vise à mettre fin à la Dictature militaro-mafieuse…
    .
    À bas la Junte militaire et ses/des partis et groupuscules merdiques…. et foutus !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici