Des milliards de dinars mobilisés : Les rangs des kabyles de service se grossissent

2
Pouvoir algérien
Pouvoir algérien

KABYLIE (Tamurt) – A la veille des élections présidentielles de 2019, le pouvoir algérien, ou plutôt l’un des clans les plus forts du moment, à savoir celui de Bouteflika, mobilise la lourde artillerie et les gros moyens pour renforcer « la famille » des kabyles de service. En effet, chanteurs, proches de personnalités respectées en Kabylie, joueurs etc, ils sont convoités et séduits par le régime algérien qui semble ne pas lésiner sur les moyens afin de les avoir de leur côté ne serait-ce que jusqu’à après la tenue des élections en question. C’est un constat triste mais réel.

On ne peut pour l’instant que déplorer cet état de fait. Mais une chose est sûre : à chaque fois qu’un kabyle capitule, ce sont des milliers d’autres kabyles qui prennent conscience. Il n’ y a donc pas péril en la demeure. Loin s’en faut. Ce qui est en train de se passer permettra au contraire à tous les kabyles, où qu’ils soient, de faire la différence entre un vrai symbole et un faux symbole et entre un digne héritier et un héritier illégitime. Ce n’est donc pas aussi négatif que l’on pourrait le penser.

Les sommes faramineuses que dépense le pouvoir algérien en ce moment pour acheter la complicité de tous ces chanteurs kabyles, de certains proches des symboles disparus et autres auraient bien entendu mieux servi si elles avaient été investies à développer  économiquement la Kabylie.

Il suffit de faire une petite virée dans n’importe quel village natal de ces kabyles de service pour se rendre compte qu’ils sont en train de bouffer l’argent des villageois et l’argent des pauvres. Ont-ils une conscience, une dignité, un amour propre ? La question ne mérite même pas d’être posée.

Tarik Haddouche