Le FFS dément la presse algérienne « Aït Ahmed se porte comme un charme »

2

ALGERIE (Tamurt) – Encore une fois des journaux arabophones de la presse algérienne ont publié à leurs UNE des informations erronées sur l’état de santé du l’ex-leader du FFS, Hocine Aït Ahmed. Enahar, un journal anti-kabyle, a publié, dimanche, un long article qui stipulait que l’état de santé de  Hocine Aït Ahmed était très mauvais et il qu’il aurait même perdu l’usage de la parole.

Des informations que le chef du groupe parlementaire du FFS, Chafaa Bouiche a réfuté catégoriquement en affirmant qu’Aït Ahmed est en bonne santé.

Il est à rappeler qu’au mois de janvier dernier Hocine Aït Ahmed avait été victime d’un AVC. Sa famille, notamment ses deux fils, sa fille et sa femme ont publié son bulletin de santé. Leur silence, cette-fois, confirme que rien de grave n’est arrivé au père spirituel du FFS.

Né le 20 août 1926 à Michelet, Hocine Aït Ahmed est devenu responsable de la Kabylie au sein du parti du PPA à l’âge de 18 ans et à 20 ans premier responsable de l’organisation paramilitaire l’OS. Après la crise berbère de 1949, il s’est installé au Caire où il a joué un rôle diplomatique pour faire connaître la cause algérienne dans le monde entier.

Il a réussi surtout à faire participer l’Algérie au congrès des non-alignés à Bandung et ouvrir le bureau du FLN pour la première fois à l’ONU. D’après Ferhat Abbas et Youcef Benhkedda, c’était Aït Ahmed qui était derrière l’initiative de la création du Gouvernement provisoire algérien. Après l’indépendance, il a été poussé à l’exile et éloigné de l’Algérie à cause de son opposition au clan d’Oujda qui a pris de force le pouvoir.

Depuis le dernier congrès de son parti, il est devenu président d’honneur. Maintenant, son absence pèse sur le FFS qui ne trouve rien de mieux à faire que de s’allier au régime algérien que Hocine Ait Hmed a toujours combattu de toutes ses formes durant toute une vie et de s’attaquer au MAK dans l’espoir  de se faire accepter par ceux qui ont combattu sans merci Hocine Ait Ahmed.

Lounès B