Des voyous sèment la terreur au sein des résidences universitaires : Les étudiants de Tamda réclament la sécurité

8

TAMDA (Tamurt) – Livrés à eux mêmes, les étudiants de Tamda ne savent plus quoi faire devant la multiplication d’actes d’agressions et la dégradation de la situation sécuritaire au sein de leur université et résidences. Les étudiantes sont les plus touchées par ce problème.

Des voyous s’introduisent même à l’intérieur de leur cité au vu et au su de tout le monde. C’est la panique générale à Tamda. Personne n’est là pour les protéger, excepté leurs collègues étudiants. Des bandes de voyous dictent leur loi sans crainte. Cette situation perdure depuis des années, mais les responsables ne veulent rien faire et ignorent complètement les cris de détresse des étudiantes.
Une marche a été improvisée hier par le comité des étudiant pour réclamer plus de sécurité. Des centaines d’entre eux ont marché ce matin à la ville de Tizi-Ouzou. La procession s’est ébranlée devant le portail de l’université Mouloud Mammeri pour s’arrêter devant l’entrée principale du siège de la wilaya. Une manière pour les étudiantes de faire rappeler au wali ses promesses qui ne sont jamais tenues.

Le laxisme des services de sécurité est également dénoncé. Les étudiants n’arrivent pas à comprendre pourquoi le problème n’est pas réglé. Il suffit pourtant juste de poster des policiers au niveau du pôle universitaire de Tamda pour voir le phénomène s’arrêter.

Plusieurs filles ont été agressées à Tamda par des délinquants. Même leur évacuation vers les urgences est un autre combat pour ces étudiantes. La cité est dépourvue même d’une ambulance et d’une unité de soins.

Youva Ifarwen