Deux anciens walis de Bgayet interpellés pour corruption

0
Mohamed Hattab avec El Hadi Ould Ali
Mohamed Hattab avec El Hadi Ould Ali

KABYLIE (TAMURT) – Décidément, le nombre d’anciens walis ayant exercé dans des wilayas de Kabylie, et qui sont impliqués dans de graves affaires de corruption, ne cesse de grossir. Ainsi, deux anciens walis de Bgayet et un quatrième ancien wali de Tizi Ouzou viennent d’être cités dans ce genre d’affaires.

Il s’agit, concernant les deux anciens walis de Bgayet, de Mohamed Hattab et de Fatmi Rachid. S’agissant du quatrième wali de Tizi Ouzou, cité hier dans des affaires de corruption, il n’est autre que Hocine Ouadah. Le nom de ce dernier s’ajoute aux trois anciens walis de Tizi Ouzou cités déjà par notre journal dans un article précédent, à savoir : Abdelkader Ouali, Abdelkader Bouazghi et Mohamed Bouderbali. Rachid Fatmi, ancien wali de Bgayet, est cité dans l’affaire de l’Agence nationale des Barrages et Transferts (ANBT) où sont également impliqués Hocine Ouadah, ancien wali de Tizi Ouzou mais aussi Abdelmalek Sellal, ancien ministre des Ressources en Eau et ancien Premier ministre (actuellement incarcéré à la prison d’El Harrach). Les deux anciens wali de Bgayet et Tizi Ouzou, Rachid Fatmi et Hocine Ouadah ont commis leurs forfaits du temps où ils étaient en poste en Kabylie. Dans la même affaire, on retrouve aussi Nouria Yamina Zerhouni, ancienne wali de Mostaganem.

De son côté, l’ancien wali de Bgayet, Mohamed Hattab, a été auditionné, hier, par le Conseiller instructeur près la Cour suprême d’Alger. Mohamed Hattab est poursuivi pour plusieurs délits. Cet ancien ministre de la Jeunesse et des Sports est accusé d’octroi d’indus avantages en violation des dispositions législatives et réglementaires, dilapidation volontaire de deniers publics et abus de fonction et conflit d’intérêts. Mohamed Hattab a été placé sous contrôle judiciaire et son passeport lui a été retiré. Il a été mis, en outre, dans l’obligation d’émargement une fois par mois.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici