Le directeur du journal « La Tribune » est mort

2
Bachir Cherif Hacene

ALGÉRIE (Tamurt) – Bachir Chérif Hacene, directeur général du quotidien algérien « La Tribune », l’un des titres les plus connus en Algérie n’est plus. Il s’agit de l’une des personnalités médiatiques les plus connues en Algérie.

Le défunt est décédé ce dimanche 4 juin suite à un arrêt cardiaque. Le patron de « La Tribune » est mort à 4 heures du matin, ont indiqué ses proches. Le défunt sera inhumé au cimetière de Ben Aknoun, à Alger.  Bachir Cherif Hacene était âgé de soixante six ans. Après avoir créé « La Tribune » en compagnie d’autres journalistes, en 1994, Bachir Chérif Hacene est devenu directeur général de ce quotidien après le décès du grand journaliste Khereddine Ameyar. Bachir Cherif Hacene était particulièrement connu pour être le patron de presse le plus « généreux ». Tous les journalistes qui ont travaillé dans le quotidien « La Tribune » reconnaissent à Bachir Cherif son côté humaniste. Ce n’est pas un hasard si de nombreuses plumes de valeurs ont continué à signer dans ce quotidien en dépit du fait que « La Tribune » réalise des ventes très faibles sur le marché de la presse algérienne.

La disparition de Bachir Chérif Hacene intervient quelques jours après le décès d’un autre grand nom de la presse écrite algérienne. Il s’agit du journaliste et écrivain Abdelkrim Djilali, qui s’est éteint il y a quelques jours. Bachir Chérif Hacene est le troisième membre fondateur de « La Tribune » à avoir quitté ce monde après Kheirredine Ameyar et Baya Gacemi. La mort de Bachir Chérif Hacene va encore remettre au devant de la scène la crise de gestion du journal « la Tribune » qui a éclaté au lendemain du décès de Kheirredine Ameyar.

Tahar Khellaf