Draâ El Mizan : le Prix Matoub-Lounès remis aujourd’hui

0
Maitre A. Yahia Abdenour, la Diva Nouara et le grand maitre S. Azem
Maitre A. Yahia Abdenour, la Diva Nouara et le grand maitre S. Azem

DRAA EL MIZAN (Tamurt) – C’est aujourd’hui, que sera remis officiellement le Prix Matoub-Lounès contre l’oubli au chef-lieu de la daira de Draâ El Mizan en présence de personnalités du monde de la culture, politique et du milieu associatif kabyle. Le choix de cette journée pour remettre ce Prix annuel est loin d’être fortuit.

Il s’agit, en effet, de la date commémorative du jour où Matoub Lounès avait été criblé de balles par un gendarme algérien près de Michelet au moment où le rebelle distribuait des tracts appelant au calme et à la vigilance. C’est une manière pour la population de Draâ El Mizan, sous la houlette de l’association culturelle berbère Amgud de Draâ El Mizan, de rendre hommage à Matoub Lounès. Cette année, trois personnalités ont été choisies pour recevoir le Prix Matoub-Lounès contre l’oubli.

Le premier n’est autre que l’un des piliers de la chanson et de la poésie kabyle orale, Slimane Azem, décédé le 28 janvier 1983. Le Prix Matoub-Lounès contre l’oubli, dans son éditions 2018, sera décerné à Slimane Azem à titre posthume à l’occasion du centenaire de sa naissance. Deux autres lauréats du même prix sont à signaler. Il s’agit de l’ancien ministre, militant des droits de l’Homme et avocat Ali Yahia Abdennour ainsi que de la célèbre chanteuse Nouara que Matoub Lounès qualifiait à juste titre de diva de la chanson kabyle.

Les organisateurs ont précisé que la présence de ces deux lauréats a été confirmée sauf s’il y a un empêchement de dernière minute.

Tahar Khellaf