Droit de réponse de M. Mustafa Mazouzi

50

DROIT DE RÉPONSE (Tamurt) – Dans son édition datée du 31 Aout 2013, Tamurt.info a publié un article sous le titre de : » [Le geste héroïque du directeur de l’Hôtel Lala Khedidja->http://www.tamurt.info/le-geste-heroique-du-directeur-de-l-hotel-lalla-khadidja,4584.html] », tendancieux, mensonger et atteignant à l’intégrité de la personne.

Je m’adresse à vous en votre qualité de responsable de ce site, tout en espérant trouver en votre personne les qualités requises pour un directeur de publication ou un rédacteur en chef à savoir la probité, l’intégrité et l’équité.

En lisant l’article du sieur Nassim.N, un plumitif qui a un niveau « ardoise » pour espérer un jour devenir journaliste, je me suis demandé tout de suite comment se fait-il que Tamurt.info ne s’est pas donné la peine de vérifier la véracité des faits avant de publier ?

Le comble, c’est qu’en plus d’avoir publié de fausses informations, votre menteur s’est permis de me traiter de « gaillard », de Kabyle de service et de mercenaire du « bachaga » Hannachi. Dans aucun titre de presse, un journaliste n’a le droit de porter de jugements de valeur sur une personne mais ce nullard de Nassim.N vient de clochardiser la noble fonction de journaliste. Voici mon préambule.

Pour revenir aux faits, je tiens à informer les lecteurs de votre site en particulier et les citoyens de Kabylie en général que je ne me suis jamais déplacé à l’Hôtel « Lala Khedidja ». Dire que j’ai demandé aux employés de cet établissement de retirer les CD de Ferhat n’est qu’un grotesque mensonge. Le directeur de cet Hôtel, qui se trouve être un ami, peut confirmer la véracité de mes propos et surtout il va informer le sieur Nassim.N ce qu’a fait Mustapha Mazouzi en 2005 pour sauver cet établissement d’une privatisation certaine. C’est vous dire monsieur les gestionnaire du site Tamurt.info que votre lien en Kabylie s’est trompé d’adresse d’Hôtel pour faire passer son gros lapin. Pour son accusation de Kabyle de service, dieu merci je ne suis qu’un simple citoyen de cette région chère à l’Algérie (oui je suis pour une Algérie unie et indivisible) qui a assumé ses responsabilités lorsque la Kabylie était à feu et à sang. Je suis un démocrate qui se bat pour ses idées et qui a toujours privilégié le débat d’idée pas celui de l’insulte et de l’invective, l’arme des lâches. Je le crie tout haut, oui je suis fier d’avoir été un délégué des archs, un mouvement qui a su être à l’écoute d’une population assoiffée de liberté et de justice. L’Histoire têtue retiendra que le mouvement citoyen a arraché le peu d’acquis démocratiques. Entre temps, les brebis galeuses qui se sont cachées dans leur grotte durant le printemps noir sont brusquement sorties de leur hibernation pour s’attaquer à des délégués honnêtes et incorruptibles.

Je lance un défi à ce Nassim.N de décliner son identité. Moi quand je veux dire et faire une chose je l’assume pleinement. Par exemple, je suis contre l’auto détermination de la Kabylie tel que porté par Ferhat, mais cela ne veut pas dire que j’éprouve une haine envers lui. Pour moi, Ferhat restera un grand chanteur engagé qui a , avec ses anciens militants de la cause amazigh, brisé le mur de la peur dans les années dictatoriales qu’a vécues l’Algérie. Pour ce qui est de l’accusation de mercenaire du « Bachaga » Hannachi, là encore, le plumitif Nassim.N s’est trompé de personne. Etant un journaliste sportif de profession (il le dit pas dans son « chiffon »), j’étais l’un des rares plumes à s’attaquer à la gestion de l’actuel président de la JSK. Monsieur le gestionnaire du site Tamurt.info, demandez à Iboud, Menad, Amara les positions de Mustapha Mazouzi par rapport à Hannachi. J’ai même été esté en justice en 2001 par ses soins. En 2005 (, j’ai été derrière l’organisation de la réunion de la famille de la JSK pour le destituer.

Vous voyez que ce Nassim.N vous a mené en bateau avec les autres internautes. Pour terminer, j’attends de vous, monsieur le gestionnaire du site Tamurt.info, de me rétablir dans mes droits et de me rendre ma dignité que votre plumitif d’un niveau très bas a tenté de toucher. Ce n’est pas en publiant des « cochonneries » pareilles que vous alliez avoir de la sympathie bien au contraire. Aussi, la Kabylie en a marre des « Zaims ».

C’est votre droit de défendre Ferhat et son projet de société mais de grâce ne faites pas de lui le seul héros de la Kabylie. Dans l’attente de la publication de ma mise au point, recevez monsieur le gestionnaire (je connais ni votre non ni votre fonction), l’expression de ma parfaite considération.

Mustapha Mazouzi