Du 5 juillet 1962 au 5 juillet 2011 : L’algérie, l’Europe et Imazighen

6

ALGÉRIE (Tamurt) – Les ingrédients de cette recette depuis le 5 juillet 1962 sont la vente aux enchères de l’ Algérie par Benbella aux pays du Moyen-Orient (culturellement réussie –prés des 2/3 de la population se prennent pour des arabes d’abord puis algériens après -le reste est algérien berbérophone), la corruption de la société érigée en “corruptionisme”, la mise à l’écart et l’assassinat de l’opposition politique, le non-respect des droits de l’homme, la folklorisation et la dévalorisation de la culture algérienne et kabyle par rapport à la culture arabe importée et l’endoctrinement de la population algérienne à travers un parti unique et une presse unique et finalement l’islamisme politique foncièrement anti-kabyle et anti-démocratique.

N’est-il pas étrange pour un peuple d’ingurgiter cette bouffe inconsommable ?

La réponse est simple. Le système algérien érigé en mafia depuis 1962 a ses parrains , car il a ses pétrodollars. Ces parrains prennent part goulûment aux festins. Il s’agit de pays industrialisés comme la France, de pays limitrophes de l’Algérie, du Moyen-Orient ( tous dictatoriaux), de pays africains, de pays de l’Europe de l’est et de la Chine. Ce monde courtisé par la cour mafieuse d’Alger avant et après la chute du mur de Berlin en 1989 reste toujours un partenaire politico-commercial incontournable

(l’Algérie importe environ 90% de produits manufacturés). Les gouvernants d’Alger savent servir et se servir. Aujourd’hui les pétrodollars, demain les “sonnendollars” ou les “sundollars” de DESERTEC. C’est un projet essentiellement allemand mais qui deviendra européen, sûrement.

L’Allemagne de Merkel s’en est certainement inspiré pour prendre enfin une décision humanitaire courageuse : mettre fin d’ici 2022 à l’énergie atomique, après 30 ans de tergiversation. ATOMKRAFT NEIN DANKE! [[Non à l’énergie atomique!]] Quel bel exemple pour le monde entier! Sauver la planète TERRE! Elle mérite le prix Nobel de la Paix. Ceux qui courbe l’échine devant le pouvoir à Alger devraient changer de cap en scrutant de plus près le système allemand plus adaptable à l’esprit des algériens et non en imitant mécaniquement et bêtement le système jacobin français.

Le succès du système fédéral allemand s’oppose finalement au système centralisateur français ; Sarkosy fait dans la politique toute atomique, Merkel pense DESERTEC. Malheureusement ce projet charrie une ombre avec lui: l’apport financier pour le système mafieux centralisateur d’Algérie. Il jette une roue de secours à l’heure des révolutions en Afrique du Nord et au Moyen-Orient aux dictateurs d’Alger et non aux algériens restés pauvres malgré la manne pétrolière.

Voilà une nouvelle source financière qui se pointe à l’horizon. Un pourcent du désert saharien est mis à la disponibilité des gangsters d’Alger. La démocratie peut attendre. L’énergie solaire remplace le pétrole. Les firmes constituant le projet DESERTEC n’ont cure de existence des Touarègues ou des Kabyles et encore moins des droits de l’homme en Algérie. Dans les affaires la morale est mise souvent au banc des accusés. Même le parti des Verts allemand ne s’est jamais intéressé à la “radiation” des kabyles de notre planète. L’Algérie est le domaine d’influence de la France et non de l’Allemagne et l’existence du crapaud de la forêt noire est plus prioritaire que la survie des peuples minoritaires ou minorisés car soumis à une déculturation forcée par les systèmes dictatoriaux. Pour la majeure partie des Verts européens l’énergie solaire est d’abord propre même si les dividendes qui seront dégagés tomberont dans des mains sales.

Le 5 juillet 1962 et le 5 juillet 2011 ont ceci de commun : le soleil brille pour tout le monde. La Kabylie et les Kabyles seront toujours dans le couloir de la mort. Leur résistance au gouvernement central d’Alger n’est pas anti-arabe comme l’a déclaré Ait Ahmed (était-il lui-même anti-français lorsqu’il était légitimement comme mon père et tout kabyle anti-Algérie française ?) au journal La Nation aujourd’hui, mais anti-arabobaathiste et anti-fasciste. Comme on dit en allemand “der Teufel liegt im Detail” Mr. Ait Ahmed comprend l’allemand.

Par Hsen Ammour

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici