Egypte : condamnations à vie pour les incendiaires d’une église copte en 2013

0

MONDE (Tamurt) – Soixante-neuf personnes ont été condamnées à la prison à vie mercredi 29 avril en Egypte pour avoir participé à l’incendie d’une église copte, selon des sources judiciaires. L’incident s’était produit le 14 août 2013 à Kerdassa, dans la banlieue du Caire, quelques heures après que plus de 700 partisans du président islamiste Mohamed Morsi eurent été tués par des policiers et des soldats en plein coeur de la capitale égyptienne.

Les 69 hommes jugés devant un tribunal du Caire ont été reconnus coupables d’avoir « incendié l’église, (de) tentatives de meurtre [de civils] et possession illégale d’armes ». En Egypte, la peine de prison à vie équivaut à 25 années de prison ferme et ne peut aller au-delà. Deux mineurs ont écopé, eux, de 10 ans de prison.

Kerdassa, bastion des Frères musulmans

Des centaines de partisans de M. Morsi ont été condamnés, depuis sa destitution par l’armée le 3 juillet 2013, à la peine de mort dans des procès de masse expédiés en quelques minutes parfois et qualifiés par l’ONU de « sans précédent dans l’histoire récente » du monde.

Kerdassa était un bastion des partisans de Mohamed Morsi et de sa confrérie des Frères musulmans. Le même jour que l’attaque de l’église, 13 policiers avaient été tués dans un commissariat des environs, certains habitants agissant pour venger la mort des manifestants pro-Morsi tués par balles sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahda, en plein centre du Caire.