El Hadi Ould Ali isolé au sein du gouvernement !

5

ALGERIE (Tamurt) – Le ministre de la jeunesse et des sports du régime algérien, El Hadi Ould Ali, est « totalement isolé au sein du gouvernement », nous laisse entendre un des chargés de communication de ce secteur, lui aussi kabyle et ancien journaliste.

Selon notre source, El Hadi Ould Ali est même indésirable. « Aucun autre ministre ne lui adresse la parole. En dehors des réunions de travail, personne ne le contacte. Il souffre en silence. Je pense que personne ne lui fait confiance étant donné qu’il a été un pion du DRS depuis la fin des années 1980 », nous explique le même chargé de communication. « Tous les ministres, les ambassadeurs et autres hauts fonctionnaires de l’Etat se tissent des relations étroites et se voient en privé et en famille. Personne n’invite El Hadi. Tout le monde se méfie de lui. D’abord il est kabyle ensuite il est connu pour sa traîtrise », ajoute notre interlocuteur.

Ce dernier affirme que seuls les sénateurs du FFS, certains anciens amis du RCD et le général Djebbari se rapprochent de lui. Même Saïd Bouteflika ne le contacte jamais. «  On dit qu’il sera même remercié au prochain remaniement ministériel. Il est entrain de faire des mains et des pieds pour qu’on lui accorde au moins un poste d’ambassadeur dans un petit pays africain », ajoute notre source. Il est utile de rappeler que Saïd Bouteflika a pris ses distances et a limogé tous les ministres imposés par le DRS, comme Khalida Toumi et Benyounès Amara. Les kabyles, même ceux qui ont montré patte blanche au régime, sont indésirables au sein du gouvernement.

Lounès B