Élections législatives : Involontairement, le FFS et le RCD de Bougie boostent la liste de Hamid FERHAT, ex-P/APW

5
élections

BOUGIE (Tamurt) – À Bougie, c’est la déception totale pour les militants, de la région Est de Bougie, des deux partis politiques dits kabyles. Le FFS et le RCD ont établi deux listes de candidatures aux prochaines  législatives très contestées par la base militante.

Contre toute attente, le FFS a placé parmi les premiers des députés et écarté une dame membre de l’instance présidentielle du parti pour mettre, à sa place, une novice en politique. Il s’agit d’une constantinoise,pharmacienne dans la région, qui avait tenté sa première expérience politique au RND en se présentant dans la liste de l’APW de 2007 puis, n’étant pas élue, elle démissionne pour rejoindre, un quinquennat plus tard, la formation d’Ait Ahmed où elle sera inscrite sur la liste de l’APW pour être élue en tant que présidente de commission puis vice-présidente de l’APW après l’élection de l’ex-P/APW au poste de sénateur qui a vu le premier vice-président le remplacer.

Le RCD, pour sa part, a imposé un secrétaire national en tant que tête de liste alors que le président du bureau régional, tout désigné pour mener la liste, se retrouve à la cinquième place. Pour l’Est bougiote, le maire de Souk El Tenine, très populaire, se retrouve à la huitième place. C’est un enseignant universitaire, membre de l’APW, natif de la région d’Ath Smail, qui représentera cette région pour les législatives en se positionnant à la troisième place.

C’est le chaos au niveau de la base de ces deux partis dont la majorité a décidé de voter pour l’ex-P/APW, exclu du FFS, qui est le seul à être tête de liste pour toute la région Est de Bougie. Même du côté de la vallée de la Soummam, il y a énormément de mécontentements au niveau de la base militante de ces deux formations politiques censées être les seuls partis à espérer remporter le maximum de sièges. Le clan de Bouteflika a su manipuler tous les partis politiques au point où toutes les décisions prises par leurs directions sont contestées par la base.

Amaynut