Elections présidentielles : le silence de Said Sadi

0
Said Sadi
Said Sadi

ALGERIE (Tamurt) – Aucune déclaration, ni sortie médiatique, n’ont été enregistrées ces derniers temps de la part de Said Sadi qui est pourtant l’un des hommes politiques les plus importants en Algérie malgré toutes les divergences que chacun pourrait avoir avec lui pour une raison ou une autre. Said Sadi a une stature qui fait de lui un homme politique dont les visions sont attendues et suivies de près.

Cette fois-ci, Said Sadi a failli à la règle puisque les observateurs constatent, avec étonnement, un silence prolongé et intrigant de celui qui aurait pu être le leader de la mouvance démocratique sans aucun concurrent si sa méthode n’était pas blâmable. Pourquoi donc Said Sadi ne dit rien au moment où l’Algérie traverse une période des plus cruciales à cause de l’absence de consensus au sommet concernant celui qui sera le président de la République à partir d’avril 2019.

Pourtant, jusqu’à un passé très récent, d’aucuns n’hésitaient à avancer que Said Sadi allait jouer sa dernière carte en se présentant à la présidentielle de 2019 en représentant de la mouvance démocratique. Mais cette option ne semble plus tenir la route car, on ne peut guère préparer une élection présidentielle en moins de quatre mois. Mais malgré que cette éventualité soit écartée, il n’en demeure pas moins que Said Sadi, un chevronné de la politique, et qui en disconviendrait fut-il son pire ennemi, aurait tout de même pu éclairer l’opinion publique ne serait-ce qu’en lançant quelques indices et indications sur ce qui se trame en haut. Le silence de Said Sadi signifie-t-il qu’il ne croit plus en rien dans un pays où, comme il l’avait lui-même souligné et prédit dans le titre de l’un de ses livres, l’échec ne cesse de recommencer ?

Tout porte à croire que même Said Sadi ne croit plus à une Algérie démocratique. Son silence dans un contexte aussi particulier est lourd de sens. Said Sadi n’est pas n’importe qui. Quand il se tait dans de pareilles circonstances, il veut certainement dire beaucoup de choses…

Tarik Haddouche