Elections sénatoriales aujourd’hui : Ait Menguellet ou le FFS ?

2
Abdelwahab Aït Menguellet, Maire de Tizi Ouzou
Abdelwahab Aït Menguellet, Maire de Tizi Ouzou

KABYLIE (TAMURT) – C’est un scénario inédit qui se produit aujourd’hui à Tizi Ouzou à l’occasion des élections sénatoriales. En effet, c’est la première fois qu’un candidat indépendant a de forte chance de l’emporter. Il s’agit du candidat Ouahab Ait Menguellet, maire de Tizi Ouzou qui est soutenu par les élus de plusieurs partis politiques ainsi que par les indépendants.

Le scénario habituel qui donnait des duels FFS-RCD de manière systématique et inéluctable ne sera pas de mise cette fois-ci. Ça se jouera en effet entre Ouahab Ait Menguellet et Rabah Menaoum, candidat du Front des Forces Socialistes-FFS. Certes, c’est ce dernier qui détient la majorité des élus dans la wilaya mais avec les alliances contractées par Ouahab Ait Menguellet, les chances de celui-ci sont plus importantes.

Ouahab Ait Menguellet est, en effet, soutenu par la majorité des élus indépendants, tous les élus du RND, ceux du PT et du MPA. Au total, 1 094 élus à l’APW et aux APC se présenteront aujourd’hui, samedi 29 décembre 2018, aux urnes au siège de la wilaya de Tizi Ouzou pour choisir lequel des 5 candidats remplacera Moussa Tamatardaza (sénateur du FFS sortant) au niveau du Conseil de la Nation.

Trois bureaux de vote seront mis à la disposition des grands électeurs, a-t-on appris pour faciliter l’opération de vote. Il faut bien sûr rappeler enfin que la population ne manifeste aucun intérêt ni de près ni de loin à cette élection. La majorité des citoyens ignorent jusqu’à l’existence d’une deuxième chambre dénommée Sénat.

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

  1. Le sénat comme l’APN sont deux chambres d’enregistrements tenues par des coteries qui distribuent et gèrent des privilèges. Le peuple kabyle ne se sent ni concerné, ni représenté par les larbins locaux de ce régime. Au diable leurs querelles !

  2. Pas en mon nom. Ni de près ni de loin je me sens beaucoup plus proche de pays lointains que de ce parloir  » cadenassé « où la caste des choisis officie le mensonge en guise de représentation. Il n y a rien de nouveau outre les cadavres qui traînent des corps sans âmes.
    C’ Est dans la continuité de boumediene et ses « scrutins » à 99,99%. Ils vont nommer qui ils veulent le régime grâce son périmètre , comme Saddam et sa caste qui fêtaient dans leur cour alors que la fin approche. La Kabylie de la dignité à une fois de plus gagné contre l’ hydre maléfique.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici