Elle animera une conférence de presse : Que va dire Malika Matoub ?

0
Malika Matoub
Malika Matoub

KABYLIE (Tamurt) – Malika Matoub, sœur du rebelle, et présidente depuis vingt ans de la Fondation éponyme, a annoncé hier mardi qu’elle animera une conférence de presse aujourd’hui, à 10 heures, à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Malika Matoub, en décidant d’effectuer cette sortie médiatique, fait preuve de beaucoup de courage. Elle décide ainsi d’affronter la presse au moment où elle se trouve dans une posture qui est loin d’être confortable.

Les journalistes ne manqueront pas de l’interpeller sur sa volonté ferme de « donner » la maison de Lounès au pouvoir algérien pour en faire un « patrimoine national ». Il y a quelques semaines aussi, Malika Matoub a reçu publiquement et officiellement le wali de Tizi Ouzou, Mohamed Bouderbali, dans la maison de Matoub Lounès également où le très officiel wali a été accueilli chaleureusement et avec les honneurs en compagnie d’un pion local de El Hadi Ould Ali, à savoir Nabila Gouméziane que le même Ould Ali avait imposée comme directrice de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou, après sa nomination en tant que ministre de la Jeunesse et des Sports.

La réconciliation de Malika Matoub avec Nordine Ait Hamouda est aussi une autre pilule que les kabyles n’arrivent pas à avaler. On se demande toujours comment se fait-il que Malika Matoub a passé plus de 18 ans à accuser Nordine Ait Hamouda d’implication dans l’assassinat de son frère avant de s’afficher en toute amitié avec lui comme si de rien n’était et sans qu’aucune explication ne soit donnée par la sœur du chanteur assassiné aux kabyles qui l’avaient cru.

Ajoutez à tout cela la récente sortie de Malika Matoub qui a saisi au vol une déclaration somme toute normale de Zedek Mouloud concernant le fait qu’il soit arrivé dix minutes après l’assassinat du rebelle à l’endroit de l’attentat. Une « révélation » qui est loin d’être récente, puisque Zedek Mouloud l’a évoquée à chaque fois que la question lui avait été posée par des journalistes. Pourquoi alors ce n’est que maintenant que Malika Matoub semble avoir entendu ce qu’a dit Zedek Mouloud.

Malika Matoub dira-t-elle aussi pourquoi elle n’a pas réagi quand les autorités de wilaya ont décidé de débaptisé la Place « Matoub Lounès » de la ville de Tizi Ouzou pour lui donner le nom ridicule de la Placette de « l’Olivier » ? Autant de points noirs et d’autres encore que Malika Matoub saura sans doute noyer comme d’habitude dans des généralités. On ne se fait plus d’illusions. Car après vingt ans, on ne peut plus tromper personne.

Tarik Haddouche