Elle n’avait que 17 ans – La jeune Kabyle Fatima Bedar, première victime des manifestations du 17 octobre 1961

0

Il y a quelques mois, lors d’une conférence débat de l’écrivain Didier Daeninckx, qui a présenté son livre « Octobre Noir » illustré par l’artiste Mako, il a été dit devant le monde entier que la première victime des sanglants événements du 17 octobre 1961 à paris était une kabyle. Un beau livre sur les évènements du 17 octobre 1961. Lors des débats, il a confirmé d’après ses recherches que la première victime fut une adolescente Kabyle de 17 ans qui s’appelait Fatima BEDAR.
L’auteur a raconté comment le Préfet Maurice Papon avait maquillé l’assassinat de Fatima en suicide.
Il a raconté aussi l’histoire du père de Fatima qui a participé à la libération de Paris Et l’indépendance de l’Algérie.
Au fil de ses investigations, l’écrivain est devenu un ami très proche de la famille Bedar.
Aucun site d’information ni autre source, et encore moins la presse algérienne n’avaient parlé de cette première victime de la manifestation 17 octobre 1961 et qu’il est temps, en prenant, prenant le livre  » octobre noir » il dire haut et fort au monde entier que la première victime de cette manifestation est une adolescente Kabyle.

N.B : « Octobre noir », bande dessinée de Didier Daeninckx et Mako, retrace quelques jours de la vie d’un jeune Algérien dans la France d’octobre 1961. Inspirée de l’histoire de Fatima Bédar, la plus jeune tuée de cette nuit de cauchemar, la BD dresse le portrait d’une France divisée, dévorée par la haine et la guerre. Entre « Vinc » et Mohand, c’est aussi l’histoire d’une population aux identités multiples et qui refuse de se laisser enfermer. Editions Ad Libris.

Véritablement émouvant et salutaire, Octobre Noir a été préfacée par Benjamin Stora. La bande dessinée se clôt sur la liste des « morts et disparus à Paris et dans la région parisienne » établie et mise à jour par Jean-Luc Einaudi.

Md Hammadache

Le Havre