Elle se tiendra le 1er décembre à Montréal : Conférence de Boussad Berrichi sur « Mouloud Mammeri et les Amazighs (berbères) aujourd’hui dans le monde ! »

10

CULTURE (Tamurt) – L’association Tiregwa, de Montréal, organisera, le samedi 1er décembre 2012 à 18h00 une conférence avec l’universitaire Dr. Boussad Berrichi au Centre Afrika, 1644 rue St-Hubert, Montréal (Québec), H2L 3Z3.
La conférence qui aura pour thème : « Da Lmulud At Mâammer lakw d imaziɣen ass-a di dunnit ! Mouloud Mammeri et les amazighs (berbères) aujourd’hui dans le monde ! », sera donnée en Tamazight.

Boussad Berrichi est né en Kabylie et a reçu une éducation kabyle classique. Docteur ès Lettres (littératures comparées françaises/francophones), universitaire-chercheur résidant au Canada, il est aussi chercheur au Canada-Mediterranean Centre à l’Université York (Toronto). Il est l’invité de la Fondation Kastler de l’Académie des sciences (France). Ses recherches portent sur différents thèmes liés à l’amazigitié. On citera la culture et civilisation amazighes (berbères), l’Afrique du nord, les littératures francophones (Afrique du nord, Canada, Chine, France), etc.

Ses récentes recherches portent sur les premières Nations Amazighes/Amérindiennes (Afrique du Nord/Amérique du Nord) et leurs cosmogonies. Il a enseigné en Algérie, en France, puis au Canada. Berrichi a dirigé et publié l’ouvrage collectif pluridisciplinaire international « Tamazgha (Afrique du nord) francophone au féminin » (Séguier, 2010) — préfacé par Hédi Bouraoui, publié avec le soutien du CRSH (Canada) – CELAT (Université Laval) et AUF. Il est aussi auteur de : « Mouloud Mammeri. Amusnaw » (Séguier, 2009) avec une préface posthume de Pierre Bourdieu et une contribution de Mohammed Arkoun ; – et « Assia Djebar. Une femme, une œuvre, des langues » (Séguier, 2009) préfacé par Mildred Mortimer. Éditeur scientifique des 2 tomes de « Mouloud Mammeri, écrits et paroles » (Alger, éditions du CNRPAH – Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques, en 2008, réédition juin 2010).

Il a collaboré à des revues universitaires et ouvrages collectifs avec des articles et contributions inter-pluridisciplinaires. En septembre 2000, il a décroché la Médaille d’Or du Grand Prix international URTI (Université radiophonique et télévisuelle internationale) à Budapest (Hongrie) /Paris (France) pour son émission « Tiggwura Igenwan » (Les Portes du ciel) en langue kabyle/tamazight à la radio kabyle Chaîne 2 (Alger) d’août 1998 à décembre 2000; producteur/présentateur de l’émission bilingue « Idles/Culture » sur Berbère télévision (Paris) en 2004 et 2005. Berrichi a publié son premier article en kabyle-tamazight dans l’hebdomadaire « Tamurt/LePays » en 1994. Depuis les années 1990, il a collaboré à des revues et journaux (presse écrite) (Algérie, France, Canada) avec des articles grand public.

La Rédaction