Emission de France 2 „On n’est pas couché“ du13.12.14, de Laurent Ruquier – Un grand media francais ignore l’existence du peuple kabyle et amazigh d’Afrique du Nord

15

FRANCE (Tamurt) – Le mépris prononcé envers l’algérien que Kamel Daoud a souligné être, les kabyles et les autres peuples d’Algérie a trouvé son renforcement dans la non-prise en compte de la remarque faite par le chroniqueur du journal „Le Quotidien d’Oran“ de ne vouloir être qu’algérien et que l’arabité n’est qu’un élément de sa culture. Il lui a expliqué qu’elle-même ne se déclare pas de nationalié latine mais juste que de nationalité française.

La bêtise de Mme Salame trouve son paroxysme en déclarant toute étonnée que les critiques faites par Kamel Daoud dans ses chroniques sur le résultat politico-social des prétendues révolutions arabes étaient très dures.
Un algérien est pour Mme Léa Salamé et la plupart des médias français un «arabe» qui ne doit pas exercer de critiques trop acerbes à l’égard de son gouvernement et des pays musulmans et arabes.

Leur dictatur est soft, car les démocraties occidentales sont fortes. Mme Léa Salamé , citoyenne de la France, a utilisé le paternalisme des anciens colons. Elle n’a finalement pas trouvé d’opposition chez les arabophones algériens. Kamel Daoud n’a pas osé parler du printemps berbères de 1980 ou du printemps noir kabyle. Il aurait suscite la fureur non pas des algérianistes mais des arabistes neo-colonialistes qui veulent abatte la nation kabyle.

[Laurent Ruquier et son équipe n’ont jamais invité un écrivain kabyle. Les censeurs dans les médias parisiens veillent à ne pas s’attirer des ennuis de l’autre côté de la méditerranée. Les services de Paris ou d’ Alger agissent en parfaite harmonie, quand à museler l’opposition politique kabyle et algérienne. Ils y vont jusqu’à couvrir des assassinats comme celui d’André Mecili du FFS ou le fils de Ferhat Mehenni , président de l’G.P.K. (Gouvernement provisoire kabyle) par une justice française mise au pas pour raison d’état. Ce passe-par-tout est brandi par des gouvernements aux aguets pour assouvir souvent des intérêts économiques.
Les grands médias français ne font pas honneur à la France, ce pays des droits de l’Homme, en déniant à la nation kabyle son existence, alors qu’elle reconnaît celle du Tibet.

Kamel Daoud a annoncé d’ailleurs pendant cette émission vouloir défendre le Tibert. Alger n’est évidemment pas Pékin. S’opposer à la Chine, pays concurrentiel dans la politique mondiale, est plus honorable que de s’opposer à un pays qui rejette son identité pour importer une autre, du Moyen-Orient.
Laurent Ruquier et son équipe devrait faire des investigations pour faire connaître au public français et d’ailleurs, que le printemps berbère a eu lieu bien avant le pseudo «Printemps arabe».

Hsen Ammour.info