En finançant le Polisario ! L’Algérie déstabilise le Maroc et l’Afrique du Nord !

18

ALGERIE (Tamurt) – L’Algérie qui dépense des milliards pour financer l’organisation paramilitaire le Polisario, et ce depuis l’ère de Boumediène, accuse officiellement le Maroc de mettre le feu dans la région du Mzab. Une absurdité qui ne peut convaincre personne. Nul ne peut  donner le moindre indice sur cette accusation fantaisiste.

En réalité, c’est l’Algérie qui a ouvert une ambassade au Polisario, une organisation terroriste rejetée par la majorité des habitants des régions du Sud Marocain. Une organisation qui engloutit le budget algérien dont la seule création est de priver le Maroc de ses richesses naturelles dans le sud.

Personne ne sait combien de millions de dollars a dépensé l’Algérie au profit du Polisario, premier ennemi de la culture Amazighe au Maroc. La seule mission des responsables du Polisario, pour rappel, est de semer la zizanie au Maroc en allant même jusqu’à arabiser les régions de Sahara occidental. Les populations de ces régions ont l’interdiction de s’exprimer en Tamzight par le Polisario. La seule appellation «  La république arabe du Sahara occidental » suffit pour comprendre les vraies visées de Boumediene qui continue à arabiser toute l’Afrique du Nord presque 40 ans après sa disparition.

C’est cette organisation d’ailleurs qui empêche depuis 40 ans la réalisation de l’union nord-africaine, rêvée par tous les habitants des pays de Tamazgha.

Notons que l’Algérie est le seul pays au monde qui continue à soutenir cette organisation. Les cinq pays latins qui ont reconnu le Polisario ont fini par se rendre à l’évidence et ont coupé toute relation avec cette organisation gérée directement par les services secrets d’Alger.

Le Paraguay, pour rappel, est le dernier pays à avoir fermé la dernière ambassade au Polisario. Même les refugiés de Tindouf, pris en otage par Alger et le Polisario, ont organisé ces derniers temps plusieurs manifestations pour se libérer du joug d’Alger.

De leur côté, les autorités Marocaines n’ont pas encore réagi aux accusations infondées d’Alger. Pour Sellal et Ouyahia ils n’ont qu’à donner les chiffres exacts du budget réservé au Polisario au lieu d’accuser de simples militants des droits de l’Homme qui ne possèdent rien.

La rédaction Tamurt publiera prochainement les noms des propriétaires des biens immobiliers que détiennent les responsables du Polisario en Espagne et au Portugal. Des biens, hôtels et châteaux, acquis grâce à l’argent du pétrole et du gaz des algériens !

Lounès B