Enrico Macias: « Le pouvoir algérien ne veut pas que je visite la tombe de Matoub Lounès »

1
Enrico Macias
Enrico Macias

PARIS (TAMURT) – Le chanteur algérien, Enrico Macias, est revenu encore une fois sur le refus de l’Etat algérien de le laisser se rendre en Algérie. Pour la première fois, le chanteur de confession juive, dit que c’est à cause de sa volonté de se rendre en Kabylie et de se recueilli sur la tombe de Matoub Lounès qui n’est pas du goût des autorités algérienne.

C’est la première fois qu’Enrico Macias parle de cette raison. Le chanteur qui est né à Constantine n’a jamais caché son attachement au peuple kabyle. Il compte des milliers de fans en Kabylie. Un amour fusionnel lie toujours le peuple kabyle aux artistes juifs nés en Afrique du Nord. Contrairement aux Algériens, plus particulièrement les islamistes, qui vouent une haine sans limite envers les juifs nord africains.

Pour Matoub Lounès, même mort, il dérange toujours le régime. Un régime qui ne veut pas d’artistes indépendants. Le pouvoir algérien a poussé à l’exil Slimane Azem, tué Matoub Lounès et même le Mozabite Moufdi Zakaria était interdit de séjour dans son propre pays, lui qui avait composé l’hymne national algérien.

Pour Enrico Macias, la Kabylie vous souhaite la bienvenue. De la où il est, Lounès doit etre heureux à l’idée de vous recuillir sur sa tombe. Il le serait davantage si vous concretisez votre recuillement sur sa tombe.
Enrico, bienvenu en Kabylie : ברוכים הבאים לקאבילי 

Ravah Amokrane pour Tamurt