Etudiants kabyles à Setif : L’anti-kabylisme s’empare de l’Université de Setif

13

SOCIETE (Tamurt) – L’information a été transmise par un étudiant aux membres du Conseil universitaire MAK de Sétif aux environs de 14h. Les militants autonomistes ont mobilisé un grand nombre d’étudiants pour improviser un rassemblement de protestation contre ces agressions récurrentes.

Les protestataires ont exigé le départ des agresseurs et de tous les agents de sécurité qui sont devenus une source d’insécurité. Cette mobilisation a permis à l’étudiant agressé de récupérer sa carte.

Le directeur de la cité a fait dans la provocation pour pousser les étudiants à user de la violence et discréditer leur action. Les responsables du Conseil universitaire MAK de Sétif ont déjoué cette manœuvre.

Cette mobilisation a permis de récupérer la carte confisquée. Ensuite,
pendant le rassemblement, un employé a menacé un autre étudiant kabyle avec une arme blanche. La riposte des protestataires a eu gain de cause puisque cet employé a fini par prendre la fuite.

Cette action de protestation initiée par les militants du MAK a duré près de 4 heures dans l’indifférence totale des étudiants arabophones. Les organisations satellites du pouvoir (UGEL,UNEA,ONS, etc), ont tout fait pour briser cette dynamique de protestation.

Les étudiants se sont dispersés dans le calme tout en étant déterminés à aller jusqu’au bout de l’affaire et créer un comité autonome pour défendre leurs droits, bafoués au quotidien.