Exclusivité Tamurt Info.- Rencontre secrète entre Ferhat Mehenni et des membres du congrès américain.

13

DIASPORA (Tamurt) – Le président du mouvement pour l’autonomie MAK se trouve actuellement en Amérique du Nord. Il est l’invité de la communauté kabyle établie outre atlantique et des organisations de la société civile et politique américaine et canadienne. Le périple américain a débuté le 07 janvier dans l’état de New York pour se terminer en début de semaine prochaine à Montréal.

Ce voyage est mis sous le signe d’une intense activité organique et diplomatique. Joint sur place, Mas Mehenni n’a pas caché son enthousiasme quant à l’issue positive et bénéfique pour le combat autonomiste de cette visite. Il nous a, par la même occasion, résumé les objectifs qu’ils escomptent de la première étape américaine : « je suis ici pour superviser la désignation d’un représentant du MAK dans le pays. Etudier la possibilité de mettre sur pied une association d’amitié USA-Kabylie et surtout préparer une conférence internationale sur la Kabylie à New York, Philadelphie ou à Washington. »

Des responsabilités ont été confiées à des cadres kabyles américains pour ces trois objectifs. L’un de ces responsables s’est déplacé depuis Washington pour étudier avec M. Mehenni la stratégie à mettre en oeuvre pour concrétiser ces desseins.

Selon des sources dignes de foi, il aurait été approché par des membres du congrès américain pour évoquer la situation politique et sécuritaire en Algérie. Selon ces mêmes sources, ces interlocuteurs sont agréablement surpris de découvrir une personnalité politique nord Africaine qui n’est issue ni de la classe politique moribonde du pouvoir en place, ni de la mouvance islamiste. Interrogé sur cette rencontre le leader autonomiste est resté évasif. Pour le moment il préfère garder secret cette rencontre et le contenu des discussions.

Ces personnalités seront-elles les futurs parrains de la conférence internationale sur la Kabylie qui se tiendra aux Etats-Unis ?

En marge de cette percée diplomatique, Ferhat Mehenni a eu à rencontrer l’ancien staff d’ACAA avec lequel il y a une identité de vue sur l’avenir de la Kabylie dont l’autonomie régionale. Enfin, il s’est rendu à Philadelphie, la nouvelle capitale kabyle aux Etats-Unis pour y rencontrer des militants et des membres de « Berber American Community » avec lesquels il a eu un débat au « Cafe of Kabylia ».

Pour la partie canadienne, qui n’est pas des moindres, elle débutera ce Jeudi 14 janvier à Montréal par une conférence sur « la spécificité de la langue kabyle » au siège de la Société Saint Jean Baptiste vers 19h. Pour se poursuivre samedi à l’UQAM, par une autre conférence où il abordera le thème de la « Construction de l’Etat kabyle: les étapes indispensables ». Entre les deux, vendredi, Feraht se rendra à Trois-Rivières où ses deux passages (1998 et 2006) au Festival International de poésie ont laissé une trace indélébile. En hommage à son œuvre, une plaque commémorative, portant quatre vers de l’un de ses poèmes, est apposée dans un jardin public.
Par ailleurs il aura pour tâche d’officialiser une nouvelle équipe à la tête du MAK-Canada.

La visibilité internationale du président du MAK ne cesse d’accroître à mesure que les contacts avec les chancelleries occidentales s’intensifient. Celui dont les détracteurs ne donnaient pas cher de sa peau il y a encore quelques années est en train de prendre du poil de la bête, diplomatique.

La fin de la visite est prévue en début de semaine prochaine.