Faut-il vraiment répondre à Naïma Salhi ?

25
Naïma-Salhi
Naïma-Salhi

ALGÉRIE (Tamurt) – La polémique enfle sur les déclarations haineuses et racistes de la députée Naïma Salhi, chef d’un parti islamiste microscopique. Certains artistes Algériens lui ont répondu, dont Mahmed Allaoua dans un langage qui frise la vulgarité. Le parti du FFS a saisi même le parlement Algérien via ses députés et a dénoncé avec véhémence les déclarations de Naïma Salhi.

Cette dernière, dans une autre vidéo, a de nouveau descendu en flamme le MAK et son président, Ferhat Mehheni. Mais ce dernier, qui a été déjà attaqué plusieurs fois par la même personne et d’autres racistes Algériens, n’a jamais accordé la moindre importance à ce genre d’insultes. En effet, faut-il vraiment répondre aux incultes? La polémique semble arranger Naïma Salhi et ça lui fait plaisir qu’on parle d’elle et peu importe de quelle manière. C’est son objectif.

Une manière pour elle de plaire à ses mentors au sein du régime. En plus, les attaques à caractères racistes se multiplient ces dernières années contre les Kabyles. L’ensemble des députés du FLN avaient voté contre la promotion de la langue Tmazight. Donc le racisme contre les Kabyles est institutionnalisé et assumé par le régime Algérien. Un autre inculte et chef d’un parti islamiste, Djabbalah, estime même que Yennayer est une fête de la Djahilia! Le peuple Kabyle ne doit pas perdre son temps avec les insultes. Il doit se tourner vers l’avenir et bâtir son État!

Ravah Amokrane