Fawzi Moussouni : « Hannachi est un fou »

0

KABYLIE (Tamurt) – Le désormais ex-entraîneur adjoint de la Jeunesse de Kabylie (JSK) a déclaré, ce lundi, que le Président de la JSK a perdu toute ses facultés mentales. « C’est un fou et il ne sait pas ce qu’il fait », a affirmé Fawzi Moussouni, dans une déclaration à la presse au lendemain de son limogeage subit en tant qu’entraineur adjoint du club en compagnie de l’entraineur principal, Mourad Rahmouni.

Fawzi Moussouni a ajouté en outre que Hannachi a pris en otage la JSK et l’avenir de ce club est incertain tant qu’il est sous la férule du même Hannachi. Fawzi Moussouni a indiqué aussi que les supporters du club doivent réagir au plus vite pour sauver la JSK des mains de ce même Hannachi. On se demande pourquoi Fawzi Moussouni est resté jusqu’au lendemain de son limogeage pour faire toutes ces déclarations ? Pourquoi il est allé au secours, non pas de la JSK, mais de Hannachi à la fin de la saison sportive dernière alors que la sagesse et l’honnêteté aurait dicté de laisser Hannachi seul face à ses tristes manœuvres.

Fawzi Moussouni ne savait t-il pas tout ce qu’il affirme aujourd’hui sur Hannachi quand il a accepté d’assister Mourad Rahmouni dans l’entrainement de la JSK à quatre mois de la fin de la saison et au moment où le club était sérieusement menacé de relégation ? N’aurait-il pas été plus honnête de laisser Hannachi face aux conséquences désastreuses de ses actes irresponsables ? Mais non, au lieu de cela, Rahmouni et Moussouni ont accepté de prendre en main la JSK parce que, quand il s’agit de sauver sa peau, Hannachi n’hésite pas à mettre la main à la poche, quand bien même il passe son temps à pleurnicher que la JSK n’a pas d’argent.

Aujourd’hui, quelle crédibilité accorder aux accusations de Moussouni contre Hannachi, même si elles sont toutes vraies, quand elles proviennent de la bouche d’un homme qui, il y a quarante huit heures était en lune de miel avec celui qui a détruit et brisé la JSK ? Surtout quand on sait que Hannachi défie Rahmouni et Moussouni et refuse de leur payer les 14 mois de salaire,  resté en suspens suite à ce limogeage précoce. En fin de compte, tout est une question d’argent. Et la JSK n’est qu’un subterfuge.

Tahar Khellaf  pour Tamurt