Festival Racont’arts : Coup d’envoi à Ath Ouavane

0

CULTURE (Tamurt) – Le coup d’envoi de la quatorzième édition du festival international culturel Racont’arts a été donné au village Ath Ouavane dans la commune d’Akvil en Haute Kabylie. Plusieurs centaines de personnes étaient présentes au coup de starter de ce rendez-vous culturel annuel dont une présence massive de la presse écrite et audiovisuelle.

L’organisateur principal de l’événement à savoir Hacene Metref, président de l’association des arts dramatiques de Tizi-Ouzou a déclaré avoir été agréablement surpris par cette affluence  massive et exceptionnelle. Hacene Metref a révélé que le nombre de festivalier a avoisiné les 340 personnes. Ceci, en plus des visiteurs venus d’un peu partout. Parmi les hommes de cultures présents sur les lieux lors de la cérémonie d’ouverture, figurent des chanteurs, des écrivains et des militants du combat identitaire à l’instar d’Akli D., Hamida Layachi, Tarik Djerroud, Hend Sadi, Denis Martinez…De nombreux invités étrangers sont annoncés également afin d’agrémenter par leurs prestations ces journées festives qui dureront sept jours et sept nuits, d’après les organisateurs. Compte tenu du fait que ce festival coïncide avec le centenaire de la naissance de la naissance de Mouloud Mammeri, un hommage à l’auteur de « l’Opium et le bâton » est prévu lors de ces Racont’arts, ajoute-t-on.

Au menu de ce rendez-vous festif et convivial, on signale des conférences débats, des carnavals, de la musique, des contes, des projections cinématographiques ainsi que des présentations théâtrales. Il y a lieu de rappeler que le festival Racont’arts est l’un des rares sinon le seul à être organisé en dehors des circuits de l’Etat. C’est, d’ailleurs, ce qui explique son grand succès et l’adhésion massive de la population et des hommes de culture qu’il enregistre chaque année. D’ailleurs, l’hébergement de l’ensemble des festivaliers présents à Ath Ouavane est assuré par la population locale qui n’a pas hésité à s’impliquer à fond dans l’organisation pour ne pas décevoir les centaines d’invités venus aussi bien de Kabylie que de l’étranger pour prendre part à Racont’arts.

Tahar Khellaf pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici