Fethi Gharès, porte-parole du MDS : Premier candidat aux présidentielles algériennes de 2019

1
Fethi Ghares
Fethi Ghares

ALGÉRIE (Tamurt) – Le premier candidat aux élections présidentielles algériennes de 2019 a annoncé sa candidature de manière officielle ce samedi 28 avril 2018. Il s’agit de Fethi Gharès, porte-parole du MDS (Mouvement démocratique et social). Le parti en question a décidé de manière unanime à prendre part aux élections présidentielles de 2019 lors de son congrès ordinaire tenu vendredi dernier à Alger.

Le MDS rompt ainsi avec sa politique du boycott des élections en prenant cette décision. Le MDS participera avec le slogan « pour un large gouvernement de travail », ont annoncé ses responsables ce samedi. C’est lors du même congrès, apprend-on, que les congressistes ont jeté leur dévolu et à la majorité absolue sur le porte-parole du parti, Fethi Gharès, comme candidat officiel du parti à cette élection présidentielle.

« Cette participation sera l’occasion pour le MDS de poser les bases matérielles pour aller vers une deuxième république », ont ajouté les responsables du même parti. Lors du même congrès, ajoute-t-on, le MDS a présenté « des propositions pour booster notamment l’économie nationale touchée de plein fouet par la crise financière, parmi lesquelles la nécessité de créer une nouvelle monnaie nationale afin de recouvrer la valeur de la monnaie et de récupérer, par la même, l’argent qui circule dans l’informel ». Il y a lieu de rappeler que le MDS, parti du regretté El Hachemi Chérif, n’a pas tenu de congrès depuis plus de vingt ans.

Tahar Khellaf