Fethi Gharès, porte-parole du MDS : Premier candidat aux présidentielles algériennes de 2019

1

ALGÉRIE (Tamurt) – Le premier candidat aux élections présidentielles algériennes de 2019 a annoncé sa candidature de manière officielle ce samedi 28 avril 2018. Il s’agit de Fethi Gharès, porte-parole du MDS (Mouvement démocratique et social). Le parti en question a décidé de manière unanime à prendre part aux élections présidentielles de 2019 lors de son congrès ordinaire tenu vendredi dernier à Alger.

Le MDS rompt ainsi avec sa politique du boycott des élections en prenant cette décision. Le MDS participera avec le slogan « pour un large gouvernement de travail », ont annoncé ses responsables ce samedi. C’est lors du même congrès, apprend-on, que les congressistes ont jeté leur dévolu et à la majorité absolue sur le porte-parole du parti, Fethi Gharès, comme candidat officiel du parti à cette élection présidentielle.

« Cette participation sera l’occasion pour le MDS de poser les bases matérielles pour aller vers une deuxième république », ont ajouté les responsables du même parti. Lors du même congrès, ajoute-t-on, le MDS a présenté « des propositions pour booster notamment l’économie nationale touchée de plein fouet par la crise financière, parmi lesquelles la nécessité de créer une nouvelle monnaie nationale afin de recouvrer la valeur de la monnaie et de récupérer, par la même, l’argent qui circule dans l’informel ». Il y a lieu de rappeler que le MDS, parti du regretté El Hachemi Chérif, n’a pas tenu de congrès depuis plus de vingt ans.

Tahar Khellaf  

1 COMMENTAIRE

  1. Un énième  » lièvre  » pour le candidat Ouyahia (le DRS boy) ?

    Le MDS est un groupuscule, un micro-parti ramifié du PAGS, ce parti-satellite du Pouvoir militaire. On peut dire aussi que le PAGS était un  » parti officieux « , à coté du FLN le  » parti officiel « . Le PAGS était domestiqué par la Sécurité militaire depuis 1968 (Cf. la lettre de B. Hadjali à Boumedienne), et avait soutenu tous les mots d’ordre du Dictateur Boukharrouba. Ce que le PAGS appelait  » soutien critique  » se résumait à quelques mots doux et mous sur les  » modalités de fonctionnement  » du Régime militaire, mais jamais une quelconque attaque sur » la nature militaire  » du pouvoir en place, ni sur ses crimes de masse, ni sur l’omniprésence de la Police politique secrète qui est le Pouvoir réel, qui a le pouvoir sur la vie et la mort des individus, et n’a jamais hésité à pratiquer la violence extrême, l’emprisonnement arbitraire, la torture généralisée, les assassinats politiques, les massacres, les attentats, mais aussi la création et la manipulation des Groupes terroristes islamistes, de Milices armées, d’Escadrons de la mort ….

    Le PAGS a toujours été hostile à toute opposition radicale contre le Régime dictatorial militaire. Bien plus, certains (pas tous) de ses militants ont toujours servi d’auxiliaires pour le compte des Officiers  » gestapistes  » de la SM-DRS. Ce qu’on appelle les Chefs du PAGS passent des soirées huppées dans les Restaurants et Bars des hauteurs d’Alger, et  » crachent  » tout, dénoncent les moindres agitations dans les campus et les usines….

    Bref, le MDS n’est qu’un parti-officine à la solde la SM-DRS et va finir par désister en faveur du candidat Ouyahia imposé par le monstre DRS-CSS ……

    La participation aux mascarades électorales sert d’abord le Régime militaro-mafieux, ça lui procure une certaine crédibilité, une respectabilité auprès des Puissances impériales et néocoloniale occidentales qui l’adoubent et le soutiennent….

    QUAND LES GÉNÉRAUX ‘ CRIMINELS ‘ TENTENT DE ‘ S’HUMANISER ‘ EN GARDANT UN ‘ MALADE ‘ A LA TÊTE DE L’ÉTAT.

    Les Généraux décideurs, en l’occurrence les Maitres de la Police politique secrète et certains Généraux de l’État-major ont gardé Boutef’ l’agonisant, le ‘ mourant ‘ au pouvoir non sans calculs, mais bien pour délivrer un message, de la ‘ com soft ‘ qui consiste à faire passer comme  » humains « , tolérents, gentils – tentent donc de ‘ s’humaniser ‘ , un message à l’américaine, à la Rooseveltienne. Comme dans les séries hollywoodienne, on humanise la police, cette police pourtant réputée ultra violente, raciste et xénophobe; on l’humanise en montrant des liaisons sentimentales, des histoires d’amour, des couples qui se forment…. Et nos Généraux veulent  » s’humaniser  » pour effacer ce qu’ils ont perpétré comme crimes, tant de massacres, tueries, assassinats, attentats, ratissages, kidnappings, enlèvements, manipulations, provocations, environ 250 000 morts, 20 000 disparus, 900 000 exilés, etc. etc; une ‘ comptabilité macabre ‘ comparable à celles des Dictatures latino-américaines des années 60-70 ….

    Cela fait très longtemps déjà que Boutef’ est infirme, invalide, agonisant, mourant, et l’on nous dit qu’il commande, décide, gouverne, préside, alors qu’il n’arrive même pas à faire bouger ses paupières, lever la main, souffler le moindre mot, maintenu artificiellement à coups de médicaments ….. On voulait même nous faire croire qu’il avait mis fin à la carrière de tel ou tel Général. Et bien d’autres mensonges. Or tout ça n’est qu’un ‘ écran de fumée ‘ destiné à tromper et leurrer la population, et entre temps ces charognards et prédateurs de Généraux règlent les comptes et calculs, accaparent et pillent les richesses …..

    Cela fait partie des facettes difficiles à décoder, de l’écheveau si complexe et si opaque de ce Régime militaro-mafieux qui domine, asphyxie et écrase le pays depuis 1962 …..

    On se souvient de la mort (fin Novembre 1978) du criminel Boumediene … annoncée un mois après, à une date très symbolique, le 27 Décembre, date anniversaire de l’assassinat (1957) de Abbane Ramdane au Maroc, et mois de la tentative de Coup d’Etat menée par le Colonel Tahar ZBIRI (induit en erreur par la SM…..) ….

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici