Le feuilleton des contractuels de l’éducation continue

1
Le feuilleton des contractuels de l’éducation continue
Le feuilleton des contractuels de l’éducation continue

ALGERIE (Tamurt) – Ils ont été stoppés à Boudouaou, dans la wilaya de Boumerdes où ils passent la nuit à la belle étoile, et pourtant ils maintiennent la pression en recourant à la grève de la faim. Il s’agit des enseignants contractuels qui refusent de se présenter aux épreuves du concours de recrutement organisé par leur ministère. 

 Abattus par la longue marche entreprise à partir de Bougie jusqu’à Alger, point de chute prévu, les vacataires de l’éducation nationale se sont compliqués davantage les choses en observant une grève de la faim.

Selon certaines informations qui nous sont parvenues, il semblerait que la         ministre de l’éducation nationale du gouvernement d’Alger ait décidé de lâcher du leste en accordant des points pour ces derniers sous le motif farfelu d’expérience auquel il serait accordé un point par an.

Mais ce qu’oublie le pouvoir d’Alger ou peut être même ce qu’il aurait prévu, c’est la réaction du million de postulants, nouvellement diplômés, qui ont programmé une marche de contestation pour le dimanche prochain. Cela prouverait, tout simplement, que les décideurs aient tout prévu pour opposer les uns contre les autres afin de maintenir la population dans un flou total.

Pour la seule wilaya de Bougie, le nombre de postulants est estimé à une vingtaine de milliers pour un demi-millier de postes budgétaires.

Amaynut