Feux de forêt à Tizi-Ouzou – Des centaines d’oliviers et de figuiers partis en fumée !

1

Le premier incendie a ravagé plus de 100 oliviers dans a région de d’Ath Aïssa Mimoun, au nord de Tizi-Ouzou, non loin du village Ifouzar. La journée de vendredi fut un enfer pour les habitants de ce village qui ont frôlé le pire.

L’autre incendie a eu lieu dans la région d’Ifarhounèn, en haute Kabylie. En l’absence des services de la protection civile, ce sont les villageois d’Ath Hamou qui se sont mobilisés, hommes et femmes, et avec leurs propres moyens pour éviter le pire. Des dégâts matériels ont quand même été enregistrés et des centaines de figuiers sont partis en fumée.

A Ath Yahia Moussa, au sud de Tizi Wezu, un autre incendie a ravagé des centaines d’hectares de broussaille et a causé des dégâts aux villageois de Tafoughalt qui ont, eux aussi, vécu une journée cauchemardesque.

Tous les ans, une série d’incendies est signalé durant la période estivale dans les quatre coins de la Kabylie. Les militaires sont toujours désignés comme premiers responsables de ces incendies. Sinon comment expliquer qu’il n’y ait que la Kabylie qui soit touchée par ce drame ?
La non-intervention des services de la protection civile pour éteindre les flammes suffit pour comprendre le plan machiavélique du régime qui veut encore à travers cette politique de destruction de la nature en Kabylie, sous le motif de la lutte antiterroriste.

Saïd F.