FFS : Après Tabou, Tazaghart et Ghezzali, c’est le tour de Bouaiche

0
ffs
ffs

ALGÉRIE (Tamurt) – Pour avoir osé s’exprimer en qualité de député du FFS alors qu’il a été suspendu, pou un semestre, par son parti, Chaffaa Bouaiche a été banni par sa tutelle politique.

L’ex-chef du groupe parlementaire du FFS a été « déchargé » des fonctions de chef de groupe avant d’être suspendu pour un semestre. Faisant fi des remontrances de ses chefs politiques, le tonitruant député continue à crier sur tous les toits qu’il ne peut laisser faire l’injustice. Ne cherchant qu’une  occasion pour se débarrasser de cet intrus, la direction nationale du FFS a décidé, ce weekend, de le radier des rangs du parti. Dans la foulée, c’est aussi l’ex-chargé de communication, Hacen Ferli, qui a été exclu pour avoir tenté de défendre Salima Ghezzali, radiée injustement du FFS.   

Le FFS a tendance à se spécialiser dans l’exclusion des députés. Cela a commencé par  celle de Karim tabou, ancien premier secrétaire, suivie par celle de Khaled Tazaghart, ancien secrétaire fédéral de Bgayet, puis par Salima Ghezzali, ancienne conseillère d’Ait Ahmed et, enfin, arrive letour de Chaffaa Bouaiche. Et certainement que la purge n’est pas encore terminée.   

Amaynut pour Tamurt  

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici