FFS, le glas a sonné pour les « Balloul »

1
Congrès extraordinaire du FFS
Congrès extraordinaire du FFS

ALGERIE (Tamurt) – Les neveux de Hocine Aït Ahmed, plus particulièrement Karim Balloul et Azziz Balloul, membres du cabinet  noir du FFS depuis le début des années 2000, perdent complètement le contrôle du FFS. La nouvelle direction, pilotée par Ali Laskri et et Hadj Djllani, sont entrain de faire la purge au sein du parti en éjectant chaque militant proche du « cabinet noir ». Selon nos sources, les sections « sont passées au peigne fin et  les dossiers des militants qui les composent sont  étudiés un par un pour écarter chaque militant qui a travillé ou a voté pour le clan des Balloul ».

Entre temps, les anciens militants écartés par le « cabinet noir », sont contactés « un par un » pour les faire revenir. En plus de Djedai, on parle du retour de Mustapha Bouhadef, L. Djillali, Malek Sadali, et tant d’autres militants éloignés du FFS, surtout durant le règne de Karim Tabou qui a été utilisé par les Balloul pour sanctionner en masse les militants du FFS.

Les Balloul et leurs proches, comme lé député Chafaa Bouiche, comptent leurs jours au sein du FFS. « Les Balloul ont fait du FFS un parti pire que le FLN et le RND, mais nous allons récupérer  ce parti pour le remettre aux vrais militants », nous confie un député du FFS; L’ouverture du ce parti a trouvé un écho favorable au sein de la base militante du FFS. On parle même de retour de Djamel Zenati aux affaires du FFS.

Ravah Amokrane