FFS, RCD et MDS : les seuls partis qui ont défendu tamazight

10
transcription tamazight
transcription tamazight

TAMAZGHA (Tamurt) – Un député algérien qui touche plus de quarante millions par mois veut, sans aucune honte, remettre en cause le combat et l’engagement du FFS et du RCD, pour l’identité tamazight. Le FFS et le RCD, en plus du MDS, étaient les seules formations politiques qui ont défendu, corps et âme, la langue tamazight.  Ce n’est pas un simple opportuniste, sous le motif qu’il a présenté une loi à son parlement et qui n’a pas été soutenu par ces deux partis kabyles, qui pourra reprocher au FFS ou au RCD quoi se soit à propos de tamazight.

Ce député, qui est de faite opportuniste, oublie t-il que Saïd Sadi et son frère Mhend, étaient les déclencheurs des événements d’avril 1980? pour ne citer que ces deux personnes. On ne peut pas nier l’engagement de Zennati, Halet, Ali Mecili et Aït Ahmed. Ce dernier était le premier nord Africain à prénommer son fils Jugurtha, 14 siècles après l’invasion des arabes de l’Afrique du nord.

Même si les députés du FFS et du RCD ne se sont pas exprimés à propos d’une loi qui est proposée par ce député indépendant, ils ont leurs raisons. Ils savent tout simplement qu’une loi prévoyant la promotion de la langue tmazight ne se décide pas au sein du parlement. Le FFS et le RCD, sont deux partis reprensatifs de la Kabylie et une bonne partie des Kabyles espèrent rejoindre le combat de la libération de leur pays. Il ne sert à rien de perdre du temps avec le régime algérien qui a opté pour la langue et l’idéologie arabe.

Ravah Amokrane