Football: une finale de Coupe d’Algérie à la sauvette

0
finale de la coupe d'Algérie JSMB contre CRB
finale de la coupe d'Algérie JSMB contre CRB

ALGERIE (TAMURT) – La finale de la coupe d’Algérie, qui a eu lieu hier, samedi, au stade « Mustapha Tchaker » de Blida et qui a opposé la JSM Bgayet au CR Belouizdad, s’est déroulée dans une ambiance des plus burlesques et ridicules. En effet, c’est une finale de coupe d’Algérie à la sauvette à laquelle ont eu droit les Algériens. Et pour cause.

Le pays étant en pleine « révolution » notamment contre le président de l’état par intérim et contre aussi Nourredine Bedoui, le Premier ministre nommé par Said Bouteflika peu avant que son frère Abdelaziz ne soit « chassé » de la Présidence de la République, les décideurs n’ont pas osé prendre le risque d’envoyer ni Bensalah ni Bedoui au stade de Blida pour remettre la coupe d’Algérie à la fin de la rencontre de foot comme le veut la norme et la logique des choses. Ils ont préféré « déléguer » le jeune ministre de la Jeunesse et Sports Raouf Salim Bernaoui qui, il faut le reconnaitre, a fait preuve de beaucoup moins de lâcheté que ses supérieurs. Même si en docilité, les décideurs ne pouvaient pas rêver de mieux que lui. Ceci pour la première anomalie.

Puis, peu avant le coup d’envoi du match, des incidents graves se sont produits et la tribune officielle où se trouvait le ministre en question et le président de la Fédération Algérienne de Football (FAF) a été prise à partie par les supporters. Des projectiles ont été utilisés pour chasser les officiels indésirables. Ces derniers n’avaient aucun autre choix que de prendre la poudre d’escampette précipitamment. Ils ont donc fui la tribune officielle pour ne revenir qu’un peu plus tard une fois un cordon de sécurité plus consistant a été mis en place. Mais les choses ne s’arrêtèrent pas là puisque tout au long de la rencontre footballistique, les officiels présents et les absents aussi avaient été traités par tous les noms d’oiseaux par les dizaines de milliers de supporters présents au stade de Blida. De nombreux autres incidents ont émaillé cette finale de la coupe d’Algérie. Ce qui poussait à l’interruption des programmes des chaines de la télévision algérienne à maintes reprises pour cacher ce qui se passait aux téléspectateurs.

Notons enfin qu’à la fin du match, lors de la remise des médailles à l’équipe de la JSM Bgayet, de nombreux joueurs de ce club ont refusé de serrer la main à Raouf Salim Beranaoui, ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement Bedoui. On ne peut pas parler de ce match sans souligner et déplorer bien sûr le fait que l’arbitre a privé la JSMB d’un but qui ne souffrait d’aucune « faute ». C’est d’ailleurs ce but non validé qui a permis aux joueurs du CRB de reprendre du poil de la bête et de remporter une victoire sans gloire contre le club kabyle.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici