Gaid-Salah menace de nouveau les porteurs du drapeau amazigh

5
Gaid Salah
Gaid Salah

ALGERIE (TAMURT) – Le chef d’état major de l’armée algérienne, le général Ahmed Gaid-Salah a réaffirmé, ce mercredi, qu’il est décidé à combattre ceux qui brandissent le drapeau amazigh dans les marches organisées dans le cadre de la « révolution populaire » du 22 février. Le général a brandi la menace de la prison…

Gaid-Salah a usé d’un ton beaucoup plus virulent en évoquant la question du port du drapeau amazigh. Ce qui augure d’une répression qui ira encore crescendo dans les prochains jours à l’encontre des « récalcitrants ». Ainsi, au moment où les actions de protestation se multiplient pour exiger la libération des détenus arrêtés pour avoir exhibé le drapeau amazigh lors des marches d’Alger, Gaid-Salah vient de signer une sortie médiatique où il brandit clairement la menace contre les prochains manifestants qui oseront encore s’exhiber avec le même drapeau. Une réaction qui montre l’hostilité du chef d’état major à l’amazighité de manière générale car aucun responsable avant lui n’avait fait preuve d’une telle position, aussi rigide, concernant le même sujet. Même durant les pires années de répression pendant les vingt ans du régime de Bouteflika, notamment en 2001, le port du drapeau amazigh n’a jamais été interdit.

On assiste donc à l’ouverture d’une nouvelle ère incertaine où la chasse à l’identité amazighe sera l’une des priorités du futur régime : c’est le moins que l’on puisse dire concernant ces réactions hostiles au drapeau amazighe exprimées par l’homme qui est présenté comme le plus fort en Algérie et comme étant le véritable décideur. Ce dernier est-il conscient des conséquences que peuvent engendrer de telles déclarations et les incarcérations des militants de la cause berbère qui continuent de brandir le drapeau amazigh ? Surtout en cette période de grande instabilité que vit le pays ? Rien n’est moins sûr.

Tarik Haddouche

5 COMMENTAIRES

  1. Quand il ya des manifestation que viene de larabitie en príncipe les kabyles de byocote toutes choses árabe nous sommes pas des arabes pourquoi.

  2. Gaïd Salah n as pas le monopole du pouvoir il n est pas president de algerie comme abdelaker bensalah Bedoui qui sont illisibles illégitime devant la constitution algerienne ce Gaïd Salah n as pas à interdire les manifestations de prendir le drapeau Berbères c est junte militaire chaoui Gaïd Salah qui à soutenue la mafia bouteflikaine corronpue voleur le peuple algérien et uni Berbères arabe et réclame une nouvelle république algerienne democratique indépendante des militaires généraux corronpue Hamed Gaïd Salah devrait plutôt démissionner il à trahie algerie les valeurs de nos glorieux martyrs il à participer à la dillapidations enrichissent personnel lui et c est enfants et sont clan il veut prendre le pouvoir et continuer à volé enrichir il refuse de voir un pouvoir civile issue d élections présidentielles législatives democratique peur lui et c est enfants et certains généraux finir en prison pour avoir détourné des milliards avoir corronpue des marchés publics contrat armement des malversations financières très grave en sont encontre il le sait très bien c est menace empêcheront pas les algeriens manifesté contre ce pouvoir voyous voleur corronpue

  3. Azul . Salam . Bonjour . Qu’est ce qu’ il y a , à attendre de projet politique , économique , ou culturelle d’ un DAF , harki de son état , et traître ,sans aucune éthique ; il doit tout à Bouteflika et il l’ a trahi comme un lâche ,

  4. Ces avertissements, clairs et sans ambiguité, prouvent encore une fois que l’alliance ANP – Islamistes est bien solide. L’avenir de l’Algerie ne se fera qu’avec eux. Les autres sont OUT.

  5. Les clans de l’est sont plus forts et renferment beaucoup de turcs qui manoeuvrent cette arabisme ou plutot l’anti-amazighité. Il est grand temps de comprendre au travers de ces actes l’incompatibilité et l’hypocrisie du triptyque que Saadi Tabou et le FFS veulent nous vendre comme constitutif de l’Algérianité. En réalité il est juste l’expression de la hierarchies des valeurs: dontles arabes occupent d’office le piedestal, vient le ciment de cette absolu, l’islam, le rajout Amazigh sert just comme reconnaissance du passé pour faciliter l’arabisation en douceur.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici