Le gouvernement Ouyahia nommé : Seuls 3 ministères changent de titulaires

3
Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) – Le régime algérien semble confronté à des difficultés internes au point où des ministres et un premier ministre sont nommés pour un laps de temps avant d’être remerciés. Après le ministre du tourisme qui a été nommé pour 24 heures seulement avant d’être licencié, c’est au tour du premier ministre Teboune et de trois de ses ministres d’être dégommés après seulement deux mois et demi d’exercice.

Avec le remplacement de Teboune par Ahmed Ouyahia, l’homme à tout faire, il a été procédé, dans la journée d’aujourd‘hui, à la nomination du nouveau gouvernement qui a vu trois de  ses départements changer de chefs. Il s’agit de celui du commerce, de celui de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville ainsi que celui de l’industrie et des mines. Youcef Yousfi, ministre depuis 1997 puis conseiller du président ces trois dernières  années, revient au gouvernement où il occupe désormais le poste de ministre de l’industrie et des mines en remplacement de Mahdjoub Bedda, ministre pendant deux mois et demi. L’autre revenant est Mohamed Benmeradi, ancien ministre qui est rappelé pour s’occuper du département du commerce en remplacement de cet autre ministre d’un trimestre, Ahmed Saci. Le troisième changement concerne le ministère du commerce confié à Abdelwahid Temmar, wali de Mostaganem, qui remplacera l’ancien wali d’Annaba, Youcef Chorfa, devenu, lui aussi, ministre durant moins d’un trimestre.

Apparemment rien ne va au sommet de l’état algérien. Nommer un gouvernement puis le destituer, moins d’un trimestre plus tard, prouve que la décision n’est jamais prise par une seule personne (Président) comme on tente de le démontrer. Il y a bel et bien trois ou quatre clans qui se disputent le pouvoir. L’avenir nous renseignera davantage sur ce qui se trame et sur ces clivages.

Amaynut